Fin de la grève à la polyclinique de Franche-Comté : "les salariés ont obtenu partiellement satisfaction"

Publié le 03/03/2017 - 09:19
Mis à jour le 03/03/2017 - 09:19

Au terme de deux jours de gre?ve depuis le 28 février 2017, suivis par de nombreux salarie?s de tous les secteurs et qualifications professionnelles de la Polyclinique de Franche-Comté, la mobilisation a contraint la direction de la clinique a? engager de nouvelles ne?gociations ce jeudi 2 mars.

 ©
©

Jeudi en fin d’apre?s-midi, "apre?s le constat de l’impossibilite? d’obtenir un accord de substitution a? ceux de?nonce?s par l’employeur en mars 2016, la de?le?gation du personnel a transmis aux salarie?s les propositions de la direction pour le maintien des avantages acquis aux seules obligations du Code du travail !" nous informe la CFDT Santé Sociaux du Doubs dans un communiqué, "Ne?anmoins, la de?le?gation a obtenu la restauration de la prime de panier avec un effet re?troactif depuis sa suppression, et de manie?re pe?renne pour les personnels de nuit."

La direction s’est engage?e a? : 

  • "ouvrir des ne?gociations pour la compensation de l’habillage (temps de travail effectif) au-dela? de la pe?riode de survie des anciens accords."
  • reconnait "la ne?cessite? de revoir les organisations, afin d’ame?liorer les conditions de travail des personnels et la qualite? de prise en charge des patients."
  • La direction et les repre?sentants des personnels s’engagent a? "mener un travail en concertation autour de nouvelles organisations de travail."

Compte tenu des dispositions propose?es, les salarie?s ont vote? massivement la reprise du travail.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.43
partiellement nuageux
le 24/07 à 09h00
Vent
2.16 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
73 %