Fin de la grève à la polyclinique de Franche-Comté : "les salariés ont obtenu partiellement satisfaction"

Publié le 03/03/2017 - 09:19
Mis à jour le 03/03/2017 - 09:19

Au terme de deux jours de gre?ve depuis le 28 février 2017, suivis par de nombreux salarie?s de tous les secteurs et qualifications professionnelles de la Polyclinique de Franche-Comté, la mobilisation a contraint la direction de la clinique a? engager de nouvelles ne?gociations ce jeudi 2 mars.

capture_decran_2014-12-04_a_10.49.11.png

Jeudi en fin d’apre?s-midi, "apre?s le constat de l’impossibilite? d’obtenir un accord de substitution a? ceux de?nonce?s par l’employeur en mars 2016, la de?le?gation du personnel a transmis aux salarie?s les propositions de la direction pour le maintien des avantages acquis aux seules obligations du Code du travail !" nous informe la CFDT Santé Sociaux du Doubs dans un communiqué, "Ne?anmoins, la de?le?gation a obtenu la restauration de la prime de panier avec un effet re?troactif depuis sa suppression, et de manie?re pe?renne pour les personnels de nuit."

La direction s’est engage?e a? : 

  • "ouvrir des ne?gociations pour la compensation de l’habillage (temps de travail effectif) au-dela? de la pe?riode de survie des anciens accords."
  • reconnait "la ne?cessite? de revoir les organisations, afin d’ame?liorer les conditions de travail des personnels et la qualite? de prise en charge des patients."
  • La direction et les repre?sentants des personnels s’engagent a? "mener un travail en concertation autour de nouvelles organisations de travail."

Compte tenu des dispositions propose?es, les salarie?s ont vote? massivement la reprise du travail.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.51
partiellement nuageux
le 30/11 à 9h00
Vent
0.33 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
81 %

Sondage