sol mi ré

Retrouvez les dernières informations sol mi ré dans la Région Bourgogne-Franche-Comte

Accueil > Tags > sol mi ré

Mineurs isolés étrangers : Sol Mi Ré alerte sur la non-scolarisation de plus d’une soixantaine de jeunes à Besançon

Lors d’une conférence de presse le 10 avril 2024 devant l’inspection académique du Doubs à Besançon, le Collectif Solmiré a alerté sur la situation ”de plusieurs dizaines de jeunes non-pris en charge comme mineurs et non-scolarisés à ce jour” par l'Académie de Besançon.

Jeunes à la rue : Anne Vignot interpelle le Département et la préfecture du Doubs

Dans deux lettres envoyées le 5 octobre 2023 au Département du Doubs et à la Préfecture du Doubs, la maire de Besançon explique avoir dû "prendre en urgence des mesures humanitaires temporaires et partielles" afin d’héberger pour une nuit une partie des jeunes à la rue. Elle leur demande de prendre des dispositions.

Noyade d’un jeune camerounais : le coup de gueule du collectif SolMiRé

Zachée Otto Koutama participait à une colonie de vacances avec une dizaine d’autres adolescents, pour la plupart de jeunes migrants, quand il s’est noyé en juillet dernier dans une zone de baignade surveillée. Le collectif SolMiRé alarme sur les conditions d’accueil faites aux mineurs non- accompagnés dans le Doubs.

Mineurs isolés ou jeunes majeurs ? Discorde sur l’âge des migrants arrivant dans le Doubs…

Le collectif d’aide aux migrants à Besançon (SolMiRé) et le collectif VIJIE (Vigilance Information Jeune isolé Etranger) s’associent ce 5 mars 2019 pour dénoncer les pratiques qu’ils qualifient « d’inacceptables » de la part du Département du Doubs concernant la procédure d’évaluation de la minorité et de l’isolement des jeunes isolés étrangers.

SolMiRé accuse la préfecture du Doubs de “ne pas respecter” le plan Grand froid pour des étrangers, la préfecture répond…

Dans une lettre ouverte écrite le 6 février et diffusée lundi 11 février 2019, le collectif d’aide aux migrants à Besançon SolMiRé accuse le préfet du Doubs de « ne pas respecter » le dispositif de veille hivernale avec des personnes étrangères. La préfecture du Doubs répond…

Le Collectif SolMiRé s’inquiète de la situation d’une famille albanaise

En cette fin d’année 2018, le collectif Solidarité Migrants Réfugiés (Sol Mi Ré) a souhaité alerter sur la condition d’une famille albanaise avec deux enfants installée « devant le corps de garde à Chamars » à Besançon. Ce 31 décembre, l’accès au 129 grande-rue (Boutique Jeanne Antide) leur a été ouvert pour prendre des repas.
 

Expulsion du Bol d’Air : SolMiRé se pliera à la décision mais “continuera son action”

Le TGI de Besançon a tranché le 3 avril 2018 : le Bol d’R, local ouvert en octobre dernier par Solmiré rue d’Arènes pour y accueillir des migrants, doit être expulsé « sans délai« . Le collectif se pliera à la décision en « vidant progressivement le local » mais cherche désormais un nouveau « bol d’air« .

Occupation du local Bol d’R : la décision une nouvelle fois reportée

La justice devait statuer de l’avenir du local Bol d’R ce mardi 27 mars 2018 à Besançon qui accueille des migrants depuis octobre 2017. La décision est finalement reportée à mardi 3 avril. Hier, le Collectif de Défense des droits et libertés des étrangers (CDDLE) publiait une tribune intitulée  « pour une autre politique d’accueil des étranger-es, migrant-es, réfugié-es… ».

CHARGER LA SUITE
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.69
partiellement nuageux
le 24/05 à 6h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %