Expulsion du Bol d’Air : SolMiRé se pliera à la décision mais « continuera son action »

Publié le 09/04/2018 - 09:28
Mis à jour le 09/04/2018 - 12:08

Le TGI de Besançon a tranché le 3 avril 2018 : le Bol d'R, local ouvert en octobre dernier par Solmiré rue d'Arènes pour y accueillir des migrants, doit être expulsé "sans délai". Le collectif se pliera à la décision en "vidant progressivement le local" mais cherche désormais un nouveau "bol d'air".

BoldRpalaisdejusticesolmire002.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le juge a donné pleinement raison au bailleur, la SAIEMB Logement qui faisait valoir son « droit de propriété » et un « préjudice subi par une occupation sans droit ni titre« , privant le propriétaire de la possibilité de louer le local. En plus de l’expulsion, la justice a également condamné l’association au paiement d’indemnités d’occupation équivalentes à 6 mois de loyer, soient près de 3400€, au profit du bailleur.

Malgré cette décision  » Solmiré poursuivra son action de solidarité auprès des demandeurs d’asile dans le besoin, parce que, pour un nombre croissant de citoyen-nes, il est tout simplement inconcevable de détourner le regard de cette réalité : les migrant-es sont nos frères et soeurs en humanité, ils et elles ont des droits qu’il convient de faire respecter lorsqu’ils sont bafoués, ils et elles ont aussi des besoins immédiats à satisfaire, trouver un endroit où dormir, où manger, où se laver… un Bol d’Air ! « 

Le collectif prévoit une manifestation de protestation le 14 avril prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Crèches : les 3/4 des agents en grève ce jeudi à Besançon

Crèches : les 3/4 des agents en grève ce jeudi à Besançon

MIS A JOUR • Le syndicat FO communaux de Besançon appelle les agents de la Direction Petite Enfance de la ville de Besançon à une journée de grève jeudi 23 mai 2019 dans le cadre d'une journée d'action nationale contre la réforme de la loi fixant les conditions des modes de garde. Un rassemblement est organisé à 14h esplanade des droits de l'homme. 152 sur 200 agents de la petite enfance se sont déclarés grévistes, selon FO.

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Pour célébrer les six mois du mouvement, les Gilets Jaunes étaient plus nombreux dans les rues de Besançon en comparaison aux deux actes précédents qui avaient rassemblés 300 et 400 manifestants. Une des têtes de figures du mouvement avait appelé à un rassemblement national samedi 18 mai 2019. Au plus fort de la mobilisation Ils étaient 800 selon les autorités et largement plus d'un millier selon les gilets jaunes pour cet acte 27. A Chalezeule, les manifestants sont été dispersé par les gaz lacrymogènes et par la pluie. Le barbecue géant prévu près du rond point du bowling  n'a pas eu lieu.

Philippe Martinez réélu secrétaire général de la CGT

Philippe Martinez réélu secrétaire général de la CGT

Philippe Martinez a été réélu vendredi 17 mai 2019 secrétaire général de la CGT à l'issue du 52e congrès, a annoncé un membre de la direction devant les congressistes réunis cette semaine à Dijon.  A la tête depuis 2015 de la CGT, aujourd'hui deuxième syndicat français derrière la CFDT, Philippe Martinez était seul candidat à sa succession. A la tête depuis 2015 de la CGT, deuxième syndicat français derrière la CFDT, Philippe Martinez, 58 ans, était seul candidat à sa  succession. Il a recueilli 90,65% des suffrages exprimés.

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.56
légère pluie
le 25/05 à 3h00
Vent
1 m/s
Pression
1016.05 hPa
Humidité
95 %

Sondage