Expulsion du Bol d'Air : SolMiRé se pliera à la décision mais "continuera son action"

Publié le 09/04/2018 - 09:28
Mis à jour le 09/04/2018 - 12:08

Le TGI de Besançon a tranché le 3 avril 2018 : le Bol d'R, local ouvert en octobre dernier par Solmiré rue d'Arènes pour y accueillir des migrants, doit être expulsé "sans délai". Le collectif se pliera à la décision en "vidant progressivement le local" mais cherche désormais un nouveau "bol d'air".

BoldRpalaisdejusticesolmire002.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le juge a donné pleinement raison au bailleur, la SAIEMB Logement qui faisait valoir son « droit de propriété » et un « préjudice subi par une occupation sans droit ni titre« , privant le propriétaire de la possibilité de louer le local. En plus de l’expulsion, la justice a également condamné l’association au paiement d’indemnités d’occupation équivalentes à 6 mois de loyer, soient près de 3400€, au profit du bailleur.

Malgré cette décision  » Solmiré poursuivra son action de solidarité auprès des demandeurs d’asile dans le besoin, parce que, pour un nombre croissant de citoyen-nes, il est tout simplement inconcevable de détourner le regard de cette réalité : les migrant-es sont nos frères et soeurs en humanité, ils et elles ont des droits qu’il convient de faire respecter lorsqu’ils sont bafoués, ils et elles ont aussi des besoins immédiats à satisfaire, trouver un endroit où dormir, où manger, où se laver… un Bol d’Air ! « 

Le collectif prévoit une manifestation de protestation le 14 avril prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.57
couvert
le 20/10 à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1006.3 hPa
Humidité
93 %

Sondage