Mineurs isolés ou jeunes majeurs ? Discorde sur l'âge des migrants arrivant dans le Doubs…

Publié le 05/03/2019 - 17:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:02

Le collectif d'aide aux migrants à Besançon (SolMiRé) et le collectif VIJIE (Vigilance Information Jeune isolé Etranger) s'associent ce 5 mars 2019 pour dénoncer les pratiques qu'ils qualifient "d'inacceptables" de la part du Département du Doubs concernant la procédure d’évaluation de la minorité et de l’isolement des jeunes isolés étrangers.

Campement-arenes-besancon-octobre-2018-009-940x600
image d'illustration © Hélène Loget ©

C'est l'évaluation effectuée par le Service de Recueil des Informations Préoccupantes (SDRIP) qui pose problème aux collectifs. Le SDRIP auditionne les jeunes qui se présente à lui et évalue leur âge par des "entretiens oraux", tiennent à souligner les collectifs.

Ces entretiens sont faussés selon SolMiRé et VIJIE. "De nombreux jeunes ont été ainsi évalués majeurs alors même qu’ils se trouvaient en possession de document d’état civil établissant leur minorité. Cette pratique nie le principe de présomption d’authenticité des actes d'état civil étrangers rappelés par l’article 47 du Code civil", précisent-ils.

Ce n'est pas la première fois que SolMiRé monte au créneau concernant les mineurs isolés. En octobre 2018, le collectif avait abordé le sujet en dénonçant "des mineurs isolés rejetés par l'aide sociale à l'enfance" (ASE) : "une fois évalués «majeurs» ces enfants se voient exclus sans délai des dispositifs d’accompagnement et d’hébergement de la protection de l’enfance. Le dispositif d’hébergement d’urgence des personnes sans abri « le 115 », géré par l’association ADDSEA en lien avec la préfecture, refuse bien souvent à ces jeunes et ces enfants toute solution d’hébergement et ce en dépit de l’inconditionnalité de l’accueil inhérent à cette mission", expliquent les collectifs qui indiquent ne pas avoir eu de réponse quant aux courriers envoyés au Département du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.74
nuageux
le 03/12 à 0h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
99 %

Sondage