Mineurs isolés ou jeunes majeurs ? Discorde sur l'âge des migrants arrivant dans le Doubs…

Publié le 05/03/2019 - 17:10
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:02

Le collectif d'aide aux migrants à Besançon (SolMiRé) et le collectif VIJIE (Vigilance Information Jeune isolé Etranger) s'associent ce 5 mars 2019 pour dénoncer les pratiques qu'ils qualifient "d'inacceptables" de la part du Département du Doubs concernant la procédure d’évaluation de la minorité et de l’isolement des jeunes isolés étrangers.

Campement-arenes-besancon-octobre-2018-009-940x600
image d'illustration © Hélène Loget
PUBLICITÉ

C’est l’évaluation effectuée par le Service de Recueil des Informations Préoccupantes (SDRIP) qui pose problème aux collectifs. Le SDRIP auditionne les jeunes qui se présente à lui et évalue leur âge par des « entretiens oraux », tiennent à souligner les collectifs.

Ces entretiens sont faussés selon SolMiRé et VIJIE. « De nombreux jeunes ont été ainsi évalués majeurs alors même qu’ils se trouvaient en possession de document d’état civil établissant leur minorité. Cette pratique nie le principe de présomption d’authenticité des actes d’état civil étrangers rappelés par l’article 47 du Code civil », précisent-ils.

Ce n’est pas la première fois que SolMiRé monte au créneau concernant les mineurs isolés. En octobre 2018, le collectif avait abordé le sujet en dénonçant « des mineurs isolés rejetés par l’aide sociale à l’enfance » (ASE) : « une fois évalués «majeurs» ces enfants se voient exclus sans délai des dispositifs d’accompagnement et d’hébergement de la protection de l’enfance. Le dispositif d’hébergement d’urgence des personnes sans abri « le 115 », géré par l’association ADDSEA en lien avec la préfecture, refuse bien souvent à ces jeunes et ces enfants toute solution d’hébergement et ce en dépit de l’inconditionnalité de l’accueil inhérent à cette mission », expliquent les collectifs qui indiquent ne pas avoir eu de réponse quant aux courriers envoyés au Département du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.18
ciel dégagé
le 22/08 à 3h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1024.13 hPa
Humidité
93 %

Sondage