Noyade d'un jeune camerounais : le coup de gueule du collectif SolMiRé

Publié le 12/08/2019 - 16:38
Mis à jour le 13/08/2019 - 13:46

Zachée Otto Koutama participait à une colonie de vacances avec une dizaine d’autres adolescents, pour la plupart de jeunes migrants, quand il s’est noyé en juillet dernier dans une zone de baignade surveillée. Le collectif SolMiRé alarme sur les conditions d'accueil faites aux mineurs non- accompagnés dans le Doubs.

campement-arenes-besancon-octobre-2018-009-940x600
image d'illustration © Hélène Loget
PUBLICITÉ

Le collectif s’inquiète du devenir d’autres jeunes

Selon le collectif, Zachée « n’a pas été considéré comme mineur » lorsqu’il s’est adressé au Pôle Enfants Confiés (ex-Aide Sociale à l’Enfance) de Besançon en avril 2019. Il aurait également été « déclaré majeur, sans autre forme de procès, et mis à la rue sans ménagement après quelques jours de  »mise à l’abri » (le temps de le  »tester »)’, dénonce le collectif qui indique s’être occupé de lui (hébergement solidaire, suivi médical, scolarisation, vêture, vie sociale) et en l’aidant à déposer un recours auprès du Juge des Enfants (JE), par l’intermédiaire d’une avocate.

Les jeunes et la rue

« Trois mois après » l’Aide Social à Enfance (ASE) du Doubs l’a alors pris en charge, explique le collectif qui ne s’avoue pas vainqueur. « Combien d’autres jeunes isolés, parce qu’ils ne rencontrent pas de bénévoles associatifs, parce qu’ils ne parviennent pas à obtenir des papiers d’identité de leur pays d’origine, parce que leurs papiers sont considérés comme faux par la PAF (Police de l’Air et des Frontières), combien de jeunes ne trouvent pour seul « accueil » en France, et ici à Besançon, que la rue ? », s’inquiète le collectif en notant déjà 20 jeunes cet été.

Que se passe-t-il quand un jeune est jugé mineur ?

Le collectif n’est pas non plus satisfait de la prise en charge des mineurs qui se retrouvent « sans réel accompagnement éducatif et médical faute de place ». Autre point qui est anormal pour le collectif : « la répartition géographique » dans des centres départementaux de l’enfance « qui en arrivent à faire dormir des dizaines de jeunes à même le sol, dans un réfectoire, faute de places disponibles dans des foyers dignes de ce nom », souligne le collectif.

1 Commentaire

Coup de gueule d'un Français ordinaire : Je renvoi ici le lecteur aux propos de François Sauvadet ; Député de Côte d'Or ; qui dénonce les " filières" l'immigration clandestine qui organisent le débarquement de ces adolescents clandestins ; en coopération avec des passeurs sur le continent Européen . SolMiRé devra un jour rendre compte de ses agissements coupables et ce sera là une toute autre musique pour cette organisation complotiste !
Publié le 13 aout à 07h12 par Patrick Lepak • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.37
ciel dégagé
le 21/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1026.94 hPa
Humidité
90 %

Sondage