Occupation du local Bol d'R : la décision une nouvelle fois reportée

Publié le 27/03/2018 - 14:59
Mis à jour le 27/03/2018 - 17:36

La justice devait statuer de l’avenir du local Bol d’R ce mardi 27 mars 2018 à Besançon qui accueille des migrants depuis octobre 2017. La décision est finalement reportée à mardi 3 avril. Hier, le Collectif de Défense des droits et libertés des étrangers (CDDLE) publiait une tribune intitulée  « pour une autre politique d’accueil des étranger-es, migrant-es, réfugié-es… ».

 ©
©

Cela fait maintenant cinq fois que le tribunal de Besançon reporte sa décision concernant l'occupation des locaux de la SAIEMB par le collectif solmiré (Solidarité Migrants-Réfugiés).

Depuis le 14 octobre 2017, le Collectif dans l'objectif d'offrir un accueil de jour aux nombreux demandeurs d'asile non-pris en charge par les services de l'Etat, a investi un local vacant, propriété de la SAIEMB (société HLM dont la ville est l'actionnaire majoritaire), situé au 26 rue d'Arènes à Besançon. Plusieurs organisations soutiennent le collectif.

Une tribune "pour une autre politique d'accueil des étranger-es, migrant-es, réfugié-es…" 

Ce lundi 26 mars, le Collectif de Défense des droits et libertés des étrangers (CDDLE) publiait une tribune intitulée  "pour une autre politique d'accueil des étranger-es, migrant-es, réfugié-es…". Signée par 90 personnes issues de la politique, du milieu syndical, de la médecine, de l'enseignement supérieur, des arts et des lettres, cette tribune interpelle à la fois l'Etat, les institutions et les citoyens.

Info +

Tous nos articles sur le Bol d'R disponibles ci-dessous...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.33
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %