Témis Sciences : la Franche-Comté veut abriter l'innovation

Publié le 20/03/2012 - 17:36
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:43

La première pierre de Témis Sciences a été posée ce lundi sur la Technopole. Porté par la région Franche-Comté, le projet vise à réunir 260 chercheurs des différents départements bisontins du laboratoire Femto-St aujourd’hui répartis sur quarte sites. Le bâtiment dédié à la recherche s’étendra sur 5 300m2. Pour multiplier les travaux de micro-fabrication en atmosphère saine, la surface de la salle blanche sera portée à 850m2. 

 ©
©

Né en janvier 2004 de la fusion de plusieurs laboratoires francs-comtois ayant des compétences complémentaires, l’institut Femto-St (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies) est associé au CNRS et rattachée à l’Université de FrancheComté, l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques, et à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard.

En 2008, il s'élargi  et intègre de nouvele compétences.  Aujourd'hui, l’institut Femto-St articulent ses recherches autour de six grands axes : 

  • les micro nanotechnologies,
  • le temps-fréquence/les télécoms, 
  • le biomédical, 
  • le  transport, 
  • l’énergie/le développement durable, 
  • le génie industriel. 
  • et, depuis cette année , l’informatique des systèmes complexes
Témis Sciences : 33,8 millions d'euros 

Aujourd'hui, le laboratoire compte 650 membres, des enseignants chercheurs, des doctorants qui travaillent notamment au transfert technologique (ou comment passer de la recherche à la création de produits ou de services).  

Témis Sciences regroupera les quatre pôles bisontins. Les équipes installées à Montbéliard et à Belfort restetont sur place. Sur 5 300 m2, dans un bâtiment répondant aux  exigences environnementales (HQE), Témis Sciences réunira 260 chercheurs. Le projet s'élève à 33,8 M€ dont 15,6 M€ de fonds européens (Feder). L’Etat s’est engagé à hauteur de 8,142 M€ sur cette opération, le Conseil régional de Franche-Comté apportera 7,63 M€, le Conseil général du Doubs 1,85 M€ et le Grand besançon 0,6 M€

A + pour Festmo-ST

 A l'image des célèbres agences de notation, l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) a classé l’Institut  "A+", le plus haut niveau de reconnaissance de la recherche publique. Femto-ST détient  aujourd'hui près de 50 brevet  avec pour certains une extension européenne, ainsi qu’aux Etats-Unis et au Japon.

Reconnu pour les études menées dans les sciences de l’information et de la communication, des matériaux et structures, et de l’énergie, participe à l’émergence d’entreprises innovantes de haute technologies et donc à des emplois d'avenir. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Nouvelle association “Cabordes en héritage” dans le Grand Besançon : un parcours pédestre le 23 juin

L’idée de la création de la toute nouvelle association "Cabordes en héritage" vient d’un constat : le patrimoine attaché aux collines de Besançon fait l’objet de bien des attentions de la part de plusieurs associations qui le préservent et le font vivre, qu’il soit viticole ou agricole. Il est cependant apparu à un certain nombre d’amateurs de ce patrimoine que les cabordes ne bénéficiaient pas, faute d’une structure spécifique et disponible, de mesures adaptées à la nécessité de plus en plus pressante de les sauvegarder.

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le premier trimestre 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.69
couvert
le 17/06 à 18h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
87 %