Territoire-de-Belfort : l' A36 coupée dans les deux sens après un incendie

Publié le 07/04/2017 - 14:39
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:04

Un incendie, probablement dû à une bouteille d'acétylène qui a pris feu, a entraîné la fermeture vendredi à hauteur de Sévenans (Territoire-de-Belfort) de l'autoroute A36 qui est coupée à la circulation dans les deux sens, a-t-on appris auprès de la préfecture ce vendredi 7 avril 2017. 

PUBLICITÉ

« Le sinistre s’est déclaré sur le terre-plein central à hauteur de la sortie 11 aux alentours de 10 heures », sur une bretelle en travaux de l’A36 près de Sévenans, selon la préfecture.

Une bouteille d’hydrocarbures en feu 

Une bouteille d’hydrocarbures qui a pris feu était présente sur un chantier en cours au niveau de l’échangeur. « Une bouteille d’acétylène, qui présentait une fuite, est probablement à l’origine de l’incendie », a précisé la préfecture.

« La décision de fermeture de l’A36 a été prise pour éviter des cumuls de
retenues » (bouchons) de véhicules, a-t-on ajouté.

L’intervention :

Le sinistre a nécessité l’intervention d’une trentaine de pompiers et d’une
quarantaine de gendarmes. Un périmètre de sécurité de 300 m a été mis en place.

L’incendie a été maîtrisé rapidement mais l’opération a duré plusieurs
heures, en raison de la nature du produit qui nécessite un refroidissement
pour être transporté de manière sécurisée, a-t-on souligné.

Des opérations de distribution de vivres, menées par des associations de
sécurité civile, devaient se poursuivre auprès des automobilistes bloqués, a
précisé la préfecture dans un communiqué.

La circulation sur l’A36 ne devrait être rétablie dans les deux sens qu’en
début d’après-midi.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.21
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.747 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage