Têtes de porc sur un futur lieu de culte musulman : SOS racisme réagit

Publié le 14/01/2017 - 07:30
Mis à jour le 14/01/2017 - 09:15

Des têtes de porc coupées en deux ont été accrochées aux grilles d’un bâtiment destiné à accueillir dans le futur un centre culturel et un lieu de culte musulmans, à Genlis, une petite commune de 5.600 habitants en Côte d’Or près de Dijon.  

SOS Racisme "dénonce et déplore cet acte raciste et exprime tout son soutien à la communauté musulmane de Genlis. La procureure de Dijon Marie-Christine Tarare a ouvert une enquête pour provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale,. Pour l'instant, aucune piste ni interpellation dans ce dossier.

L'Association sociocultuelle et culturelle des musulmans de Genlis (ASCMG) "venait d'acquérir ce bâtiment dans l'objectif d'en faire un lieu de culte dans le futur. Cette annonce, faite dans la presse régionale la semaine dernière, a déchaîné des sentiments abjects" a indiqué le maire Vincent Dancourt, élu sans étiquette mais proche des Républicains qui a  condamné "fermement" cet acte. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.04
peu nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
92 %