Tourisme : la pluie a joué les trouble-fêtes

Publié le 04/09/2014 - 16:49
Mis à jour le 04/09/2014 - 16:54

Si elle n’a pas totalement fait fuir les touristes, la météo pluvieuse de cet été a quand même fait reculer la fréquentation touristique en Franche-Comté. Les séjours ont notamment été raccourcis dans les campings.

Pas glop

C'est les pieds dans l'eau que les touristes se sont retrouvés cet été. Pas moins de 18 jours de pluie ont été enregistrés en juillet à Besançon (un record de précipitations) et 15 jours en août. Autant dire qu'il fallait avoir prévu de prendre son parapluie !

Plus d'un professionnel sur deux a vu une baisse de la fréquentation

"Les conditions météo ont été très défavorables. Il s’agissait du septième été le plus pluvieux en volume depuis 1951", constate Jean-Jacques Micoud, directeur du Comité régional du tourisme (CRT).

La saison avait pourtant bien débutée avec un printemps très ensoleillé. "À la sortie de mai et juin, les professionnels du tourisme étaient plutôt confiants." À l’arrivée, plus d’un professionnel sur deux déclare un recul de fréquentation cet été par rapport à 2013. Seuls 24,3% des 197 professionnels de la région interrogés par l’Observatoire du tourisme enregistrent la tendance inverse.

À cette mauvaise météo s’ajoute un pouvoir d’achat en berne. "Il y a davantage de français qui ne partent pas en vacances", précise Jean-Jacques Micoud. Mais la Franche-Comté ne serait pas la seule concernée.

Haro sur les musées

Globalement, les zones de montagne, des lacs et des rivières ont été les plus touchées, tout comme le tourisme urbain et les activités de plein air. Sans surprise, le canöé kayak et les randonnées pédestres ont ainsi été boudés, au profit des musées et autres sites culturels qui ont vu un boom de leur fréquentation.

"Le musée Courbet et son exposition sur l'Origine du monde ont reçu plus de 42 000 visiteurs en 76 jours. La fréquentation a aussi augmenté de 9% au châteaux de Joux, de 30% au musée Peugeot et de façon notable à la Citadelle", note Philippe Lebugle du Comité départemental du tourisme.

Côté hôtellerie et restauration, le bilan reste mitigé. Les campings ont vu leurs séjours s'écourter. À l'inverse, les chambres d'hôtes ont bien résisté. Les hébergements insolites commes les cabanes des grands lacs en Haute-Saône tireraient par ailleurs leur épingle du jeu avec un taux de remplissage largement supérieur aux sites traditionnels.

Les grands évenements de l'été ont aussi permis de relever la barre. Le passage du tour de France en juillet aurait notamment apporté un sursaut d’activités dans le Doubs. L'été indien qui s'annonce pourrait enfin redonner un peu de couleurs au tourisme local et à toute cette grisaille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.92
nuageux
le 25/10 à 9h00
Vent
5.09 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
63 %

Sondage