Triple infanticide à Pontarlier : la mère reconnaît s'être "débarrassée" de ses bébés

Publié le 14/03/2017 - 17:36
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:01

Lors de sa garde à vue, la mère de 30 ans soupçonnée de trois nouveau-nés a reconnu les faits. Selon la procureure de la République de Besançon, il s'agit d'un cas évident de déni de grossesse.

22PolicegendarmerieCRS021.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Les trois nouveau-nés ont été découverts par le père dans deux sacs dans les comble de sa maison. Ce dernier a alerté la police ce lundi 13 mars 2017. Après avoir été déplacés, les sacs ont été retrouvés dans le garage par les forces de l’ordre.

Les jumeaux ont été tués il y a quelques mois. La mort du troisième nourrisson semblait antérieure. Les grossesses sont vraisemblablement toutes arrivées à terme. L’homme de 36 ans et sa compagne âgée de 30 ans, déjà parents de deux enfants de trois et sept ans, ont été placés en garde à vue. Garde à vue qui a été prolongée jusqu’à mercredi matin.

Edige Roux-Morizot : « Elle a caché ses deux grossesses à son entourage et a accouché seule…« 

« La mère de famille a reconnu s’être débarrassée de ses enfants sans penser qu’il s’agissait de nouveau-nés. On est clairement dans une sorte de déni de grossesse. Elle explique, comme souvent dans ces cas d’infanticide très particulier , c’est qu’elle voyait bien quelle était enceinte puisqu’elle le dissimulait mais c’est comme si elle e l’était pas car elle ne le voulait pas… » a précisé Edwige Roux-Morizot ce mardi 14 mars 2017 en fin de journée.

« Elle a accouché seule fin 2015 et en novembre 2016 et déclare s’être débarrassée des petits en les étouffant avec des serviettes avant de les mettre dans des sacs. Les petts étaient vraisemblablement viables puisqu’ils ont crié à la naissance selon elle…« . Selon le parquet, la mère est une personne « sans histoire, qui est appréciée, qui travaille « et qui s’occupe bien de ses deux enfants…« 

Le père se doutait

Interrogé par la police, le père a avoué s’être douté que sa femme était enceinte, car elle avait grossi, mais la mère avait toujours contesté.  Ce dimanche, l’odeur très particulière  l’a poussé à aller voir dans les combles à l’arrière de la salle de bains. « Lorsqu’il a vu les sacs, il ne les a pas regardés. Sa femme a une réaction très vive. Il a réfléchi durant la nuit  et a décidé de se rendre le lendemain à la police… »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.5
légère pluie
le 19/08 à 9h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1018.37 hPa
Humidité
79 %

Sondage