Un ancien gendarme s'immole devant le tribunal de Belfort

Publié le 18/04/2014 - 16:29
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:37

Un ancien gendarme de 44 ans, récemment rayé des cadres, s'est immolé ce vendredi 18 avril 2014 vers 13h sur la voie publique, devant le tribunal de grande instance de Belfort. Son pronostic vital engagé. 

PUBLICITÉ

L’homme de 44 ans s’est aspergé avec un jerrican d’essence  avant de se mettre le feu, devant le tribunal de Belfort, a indiqué le procureur de Belfort, Alexandre Chevrier. La victime, dont le pronostic vital est engagé, a été transportée par les secours à l’hôpital de Belfort. Elle pourrait rejoindre un établissement spécialisé dans le traitement des grands brûlés.

Un vigile du tribunal, témoin des faits, s’est saisi d’un, puis de deux extincteurs trouvés dans les locaux du tribunal pour éteindre les flammes sur le corps de l’ancien gendarme, avant l’arrivée des secours.

Une enquête a été ouverte pour « recherche des causes de blessures graves« , afin d’établir les circonstances de ce geste, a précisé le procureur, sans émettre d’hypothèse sur les raisons de cet acte. Selon une source proche du dossier, la victime est un ancien gendarme du groupement de gendarmerie du Territoire de Belfort, radié des cadres de la gendarmerie il y a quelques jours. 

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Une cinquantaine de gendarmes a été mobilisée ce jeudi à Thise dans le cadre du vol à main armée survenu le 3 mai 2019 à Châtillon-le-Duc. Au moins cinq personnes suspectées d'avoir participé au braquage d'un joaillier en mai dans le Doubs, ont été interpellées à Besançon et Annemasse (Haute-Savoie), et un suspect de 23 ans a pris la fuite à Thise.      

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Ce mardi, une plainte contre X pour violence aggravée a été déposée par la famille du jeune adolescent victime d'un grave accident de scooter, ce dimanche 15 septembre 2019 à Planoise, alors qu'il fuyait un contrôle de police. La famille de Brahim veut "savoir ce qu'il s'est passé", a-t-on appris auprès de son avocat. Dans le quartier Planoise, la nuit a été calme.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.33
ciel dégagé
le 21/09 à 6h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1018.78 hPa
Humidité
76 %

Sondage