Un homme en possession d'un couteau s'en prend à un policier à Besançon

Publié le 17/10/2023 - 08:57
Mis à jour le 17/10/2023 - 08:45

Prévenue par le centre d’information et de commandement, une patrouille de police s’est rendue le 14 octobre dernier à la gare de Besançon pour un individu apparemment armé d’un couteau et en train de poursuivre quelqu’un.

 © Elodie R
© Elodie R

Sur place, les agents ont localisé l’un des protagonistes vers 14h45 au niveau du parc des Glacis. L’homme présentait une plaie sanglante au niveau du visage. Les policiers ont donc tenté de prendre contact avec lui mais l’individu s’est approché de l’un des fonctionnaires et lui aurait porté un coup à la jambe et au visage.  

Maitrisé au moyen d’un taser, l’homme a été menotté. Lors de la palpation de sécurité, les policiers ont découvert sur lui un couteau dans la poche de son pantalon. Malgré quelques recherches, l’autre individu n’a pas été retrouvé. 

L’homme a été conduit au commissariat et placé en garde à vue différée, dans l’attente d’un interprète. Durant sa présence au poste de police, l’homme a proféré des insultes au personnel présent et a tenté de porter de nombreux coups. 

Il exhibe son couteau pour se défendre

Lors de son audition, il a déclaré avoir eu un différend avec l’un de ses compatriotes qui lui aurait porté un coup au visage à l’aide d’un poing américain. Il aurait alors exhibé un couteau afin de se défendre et aurait ensuite pris la fuite. 

L’exploitation de la vidéosurveillance n’a pas permis d’identifier la présence de cette autre personne. D’ailleurs, aucun blessé n’a été signalé ou retrouvé sur les lieux. 

Âgé de 31 ans, l’homme a reconnu les faits. Il sera convoqué au tribunal judiciaire de Besançon en février prochain. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.88
nuageux
le 12/04 à 18h00
Vent
1.13 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
49 %