Un trafic d'héroïne démantelé à Pontarlier

Publié le 24/11/2014 - 17:56
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:27

Trois jeunes intérimaires suspectés d’être impliqué dans un trafic d’héroïne à Pontarlier ont été interpellés mardi 18 novembre 2014 à Pontarlier. Tous les trois jours, l’un d’eux se rendait à Genève, en Suisse, et revenait avec 1.000 euros d’héroïne qu’il revendait dans la capitale du Haut-Doubs.

 ©
©

Les trois Pontissaliens âgés de 34, 27 et  26 ans ont été interpellés mardi 18 novembre 2014 dans le cadre d'une opération judiciaire diligentée par la Brigade de recherches de Pontarlier.

Tous les trois jours, le pourvoyeur effectuait un voyage à Genève pour se procurer 1.000 euros d'héroïne. Il rentrait ensuite à Pontarlier où il revendait la drogue avec ses acolytes.

Lors des perquisitions, la gendarmerie a saisi 37 grammes d'héroïne, du matériel de revente, trois téléphones portables, 16 flacons de méthadone détenus sans ordonnance ou prescription médicale, ainsi qu'une Peugeot 208 utilisée pour effectuer les trajets en Suisse.

Les mis en cause ont reconnu avoir pris part a un trafic d'héroïne depuis fin septembre 2013, à différents niveaux d'implication.

Ils ont été présentés à un magistrat du tribunal de grande instance de Besançon jeudi 20 novembre 2014. Ils ont reçu une convocation par procès-verbal pour le 29 décembre 2014 au TGI de Besançon. En attendant, ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

L'opération a mobilisé 18 militaires de la compagnie de Pontarlier ainsi
que deux équipes cynophiles spécialisées en recherches de produits
stupéfiants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.71
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %