Une quarantaine d’arrestations dans une opération anti-drogue vers Mulhouse

Publié le 16/10/2012 - 10:10
Mis à jour le 16/10/2012 - 10:10

Une quarantaine de trafiquants présumés ont été interpellés mardi matin dans la région de Mulhouse, ainsi que trois personnes en Allemagne, dans le cadre d'une vaste opération menée dans le milieu albanophone frontalier par près de 200 policiers, a-t-on appris de source judiciaire.

PUBLICITÉ

« Environ 50 kg de produits de coupe ont déjà été saisis depuis ce matin. A 8H30, on comptait 39 interpellations en France et 3 sur le territoire allemand« , a indiqué à l’AFP le procureur de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy, Rémi Coutin. 

L’enquête avait commencé à l’été 2010 par la police aux frontières de Saint-Louis (Haut-Rhin) et portait initialement sur des soupçons d’aide à l’immigration irrégulière en bande organisée.

 « Les enquêteurs se sont rendu compte qu’il y avait un trafic d’héroïne très important, dans les milieux albanais et kosovars, implantés dans la région de
Saint-Louis, Mulhouse, mais aussi en Suisse et en Allemagne, portant sur
plusieurs centaines de kilos d’héroïne« , a précisé le magistrat.

 Début 2012, une équipe commune d’enquête avait été créée par Eurojust, l’agence européenne de coopération judiciaire. Mardi matin, trois équipes du Groupement d’intervention de la police nationale (GIPN), deux équipes du RAID et des enquêteurs de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (Ocriest) ont lancé le coup de filet, sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Nancy.

« Les suspects ont été placés en garde à vue dans la région de Mulhouse, ils devraient être déférés devant le parquet à partir de jeudi« , a encore indiqué
M. Coutin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
légère pluie
le 25/05 à 12h00
Vent
4 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
76 %

Sondage