Alerte Témoin

Une quarantaine de soigneurs-animaliers en formation Lémuriens à la Citadelle de Besançon

Publié le 01/02/2018 - 16:17
Mis à jour le 01/02/2018 - 16:17

Reconnu à l'échelon international pour le professionnalisme de ses équipes animalières, le Muséum de Besançon accueille pour la première fois une quarantaine de soigneurs-animaliers pour une formation "Lémuriens", proposée par l’AFSA à la Citadelle jusqu'au 2 février 2018.

1232374887.jpg
Photo d'archives d'un lémurien hébergé au zoo de Besançon

Cette formation a pour objectif de "faire évoluer les méthodes de soins et de manipulations des animaux sauvages en captivité", explique La Citadelle dans un communiqué. "Elle constitue également un lien entre professionnels travaillant ou ayant travaillé avec la faune sauvage dans les domaines de la présentation au public, de la recherche, du soin, de la conservation et de l’éducation (soigneurs-animaliers, éthologues, scientifiques, etc.)." 

La formatrice-intervenante est Delphine Roullet, primatologue spécialiste des lémuriens.

Les intervenants sont tous membres de l’équipe du Parc zoologique de la Citadelle : Dr Mélanie Berthet, vétérinaire ; Carole Jousset, soigneur-animalier référente pour le secteur "singerie" comprenant les lémuriens et les callitricidés ; Clarisse Cointet, soigneur-animalier secteur "singerie" ; Gérald Mertz, chef-animalier et chargé de collection.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.69
couvert
le 05/06 à 15h00
Vent
7.28 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
50 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune