Vous voyez des cigognes ? La LPO a besoin de vos observations...

Publié le 22/08/2018 - 17:47
Mis à jour le 22/08/2018 - 17:55

Depuis la mi-juillet 2018, la ligue pour la protection des oiseaux (LPO) de Franche-Comté a reçu une petite centaine de signalements de passages de cigognes qui partent vers des cieux plus cléments. Pour la LPO Franche-Comté, c'est l'occasion de collecter des informations afin d'en connaitre plus sur cette espèce. Pour signaler vos observations,Vous pouvez signaler vos observations par téléphone, via facebook, sur le site internet de la LPO ou grâce à l'application Naturalist.

PUBLICITÉ

Les populations de Cigognes blanches ont entamées, depuis la mi-juillet, leur voyage retour en direction de leurs aires d’hivernage en Espagne et en Afrique du Nord et sub-saharienne. Des milliers d’individus quittent ainsi l’Europe pour rejoindre l’Afrique en contournant la Méditerranée. Elles empruntent, pour la plus grosse partie des effectifs, le détroit du Bosphore pour rejoindre l’Afrique de l’Est. Certaines iront même jusqu’en Afrique du Sud. L’autre partie des effectifs emprunte le détroit de Gibraltar pour gagner l’Afrique du Nord et de l’Ouest.

"Le couloir le plus important est l’axe Montbéliard-Besançon-Lons-le-Saunier"

Sur cette dernière voie de migration, la Franche-Comté représente un passage quasi incontournable de la mi-juillet à la fin septembre avec un pic de passage fin août. Les oiseaux arrivent majoritairement d’Allemagne, se glissent entre les Vosges et le Massif Jurassien pour traverser notre région via plusieurs couloirs. Le couloir le plus important est l’axe Montbéliard-Besançon-Lons-le-Saunier.

Une carte en ligne

La migration relayée par le réseau d’observateurs de la LPO Franche-Comté fait état d'une centaine d'observations depuis le mois de juillet. Une carte en ligne permet de voir les observations en temps réel pour la Franche-Comté.

Pourquoi signaler ses observations ?

Bien que les voies de migration soient connues, la LPO Franche-Comté a besoin de ces informations. "Connaitre la localité d’un groupe en halte peut nous permettre de dépêcher sur place un ornithologue qui pourra déchiffrer les bagues portées par certains oiseaux, ce qui nous en apprendra plus sur les stratégies migratoires mises en place par l’espèce".

Comment envoyer vos observations ?

Il suffit de préciser la date et l'heure de l'observation ainsi que le lieu et le nombre, même approximatif, de cigognes vues?

Vos observations, si possible en temps réel, peuvent être transmises

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

2.000 arbres bientôt abattus : des accès de la forêt de Chailluz temporairement interdits

Dépérissement des forêts communales • Selon des études de terrain de l’Office National des Forêts (ONF) 2 000 hêtres, sapins et épicéas en forêt de Chailluz vont devoir faire l’objet d’un abattage sécuritaire dès cet automne et pour l’hiver à venir. Face à l'urgence de la situation, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du public aux secteurs les plus touchés de la forêt de Chailluz et des collines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.26
peu nuageux
le 17/11 à 0h00
Vent
1.55 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
89 %

Sondage