Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Disparition d'Urbaniste, un des meilleurs reproducteurs de la race montbéliarde

Urbaniste avait 12 ans. Ici avec ses animaliers à Brindas (69), taurellerie de l’UCEAR ©umotest.com - cliquez sur l'image pour agrandir

Le monde de l'élevage pleure un de ses meilleurs reproducteurs: Urbaniste, un Montbéliard de 12 ans qui laisse derrière lui une descendance de plus de 80.000 animaux, lui qui pourtant n'a connu aucune autre femme que sa mère.  Nombreux sont ces enfants qui paissent aujourd'hui dans les prairies de Franche-Comté

Publicité

Un taureau puceau, père plus de 80.000 fois ! C'est le journal régional Le Progrès qui a donné l'information ce vendredi 24 avril 2015. Information confirmée par la taurellerie de Brindas (Rhône), où il a fini ses jours il y a environ un mois, envoyé à la réforme (l'abattoir, ndlr), la qualité de son sperme déclinant avec les années.

Au dernier concours Doubs terre d'élevage, les filles d'Urbaniste s'étaient distinguées. Groseille, meilleure mamelle jeune appartenant au GAEC des Clarines-Mougin (Grand Combe des bois) et Gelstar, championne jeune appartenant au Gaec des Cloutiers (Tarcenay). Riche de ses 11 578 filles, Urbaniste est un taureau qui a marqué la race montbéliarde

Né au Gaec Boucassot (Saône-et-Loire), en 2003, Urbaniste s'est rapidement illustré pour ses facultés à donner des vaches présentant une bonne qualité de lait avec une morphologie "exceptionnelle", de la mamelle notamment, explique Peter Herbick, responsable du service création génétique de l'Union des coopératives d'élevage Alpes-Rhône.

 En cumul, le taureau a produit quelque 200.000 doses de semences, permettant la naissance d'environ 40.000 mâles et 40.000 vaches laitières, une performance assez unique dans le milieu. Mais attention, "Urbaniste n'a rencontré aucune vache de sa vie à l'exception de sa maman", précise Peter Herbick. Loin de tout fantasme, les vaches sont en effet aujourd'hui inséminées en majorité, à partir de paillettes congelées dans de l'azote. Et "on apprend l'homosexualité aux jeunes mâles prometteurs, c'est-à-dire à s'exciter sur un autre taureau qui hérite du gai sobriquet de +boute-en-train+", écrit Le Progrès.

 Le plus fou dans l'histoire étant que malgré ses qualités de reproducteur, Urbaniste présentait "une libido non débordante", écrit sur son site Umotest, qui regroupe dix coopératives d'insémination.

(Avec AFP)

Damien

Votre météo avec

Evénements de lyon