Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La pépinière "graines de maraichers" inaugurée à Besançon

©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
Mélie Volta, maraîchère ©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
Mélie Volta, Adeline Simon ©Sarah Andersen - cliquez sur l'image pour agrandir
plan de la pépinière - cliquez sur l'image pour agrandir

Le jeudi 4 juin 2015 s’est déroulée l’inauguration de la pépinière d’activités maraîchères de Thise-Chalezeule. C’est l’aboutissement d’un projet de "coopération originale", entre les Jardins de Cocagne et trois "jeunes pousses". Ceux-ci bénéficieront d'une pépinière d’entreprise de 6,4 hectares. Le magasin devrait ouvrir en juillet 2015. 

Publicité

Les travaux de la pépinière ont commencé en 2014, impulsés par CAGB (Communauté d'agglomération du Grand Besançon), les Jardins de Cocagne, Coopilote et la Chambre interdépartementale d'agriculture du Doubs. Les aménagements bénéficieront conjointement aux "Graines de maraîchers" et aux "Jardins de Cocagne", locataires des nouveaux bâtiments. 

Les trois maraîchés, Yves André, Mélie Volta et Adeline Simon ont été selectionnés. Ils seront accompagnés durant trois ans et produiront des produits variés, labellisés bio à l’automne 2016. 

La pépinière intervient dans le cadre du programme SAUGE, qui depuis 2004 a agi pour la mise en place de marchés de producteurs locaux. Le programme de "Solidarité agricole et urbaine pour des gains environnementaux et économiques en matière d’emploi" a pour ambition de favoriser les liens entre la campagne et le centre ville, et favoriser les activités agricoles porteuses d’emploi. Le projet a permis la signature de la Charte de l’agriculture de l’agglomération bisontine en 2010.

Selon Jean-Louis Fousseret, président du Grand-Besançon et maire de Besançon, l’agriculture péri-urbaine est "porteuse de lien social" et "crée de d’emploi". La demande de légumes locaux en vente directe étant supérieure à l’offre, l’implantation de maraîchers constitue donc un véritable "enjeu de développement". Le Grand Besançon répond également à l’ambition de "préservation de l’environnement", l'occasion pour le Maire de rappeller que Besançon est "la première ville française pour la biodiversité". 

Jean-Louis Fousseret estime que le budget, qui s’élève à 729.000 euros, a été "particulièrement bien maîtrisé" et "les euros bien dépensés".

Infos pratiques

Horaires

  • Du mardi au vendredi : 17h à 19h 
  • Samedi : 10h à 14h
Sarah A.

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON