Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les tilleuls de Villers-sous-Chalamont ont été mastiqués

Un des deux tilleuls lacérés ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Roger Chabod qui a tenté de sauver les deux arbres ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Des visiteurs choqués par cet acte de vandalisme ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
La couverture de mastic ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
La chapelle est-elle vraiment menacée? ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le cimetière a été très visité dimanche ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Un geste incompréhensible ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
"L'arbre c'est la vie", peut-on lire sur un banc à l'entrée de la chapelle ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Lacérés la semaine dernière, vraisemblablement pour accélérer leur abattage, les tilleuls à l’origine d’une pétition ayant recueilli quelque 4000 signatures réclamant leur maintien devant la petite chapelle qui se trouve dans le cimetière du village, ont été mastiqués pour tenter de les sauver.

Publicité

Le masticage cicatrisant effectué par Roger Chabod, horticulteur paysagiste, va-t-il permettre aux arbres tricentenaires de passer le cap après leur mutilation ? « Pas sûr », estime M. Chabod. « Il faut maintenant attendre que les deux tilleuls feuillent. Cette année ils vont le faire sur leur réserve. Il faudra donc attendre l’année prochaine pour savoir s’ils ont une chance de s’en sortir », précise le spécialiste, atterré par ce qui s’est passé comme tous les visiteurs venus ce dimanche évaluer les dégâts.
 
Ces deux tilleuls qui menaceraient la chapelle ont récemment été condamnés par un vote du conseil municipal (8 pour, 3 contre). Et la semaine dernière, les deux arbres ont été victimes de vandales qui ont découpé l’écorce pour empêcher la sève de monter comme s’ils avaient peur que la décision du conseil municipal ne soit pas appliquée sous la pression des pétitionnaires. Cet acte de malveillance opéré selon Roger Chabod par des professionnels a occasionné un tel tollé que le maire a finalement décidé de suspendre le projet d’abattage.
 
Un farouche opposant à l’élimination des arbres a tout de même décidé de rester sur place pour  surveiller les deux tilleuls. Il aurait reçu des menaces de la part de certains villageois lui promettant de se faire expulser du cimetière manu militari. A noter que ce Jurassien handicapé a disposé sur les arbres des éclats d'écorce avec lesquels il a formé l'inscription "paix".
redaction

Autres faits divers

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Mer, 23 Mai 2018 10h00 - 12h00
MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE BOUCLANS - Bouclans
Jeu, 24 Mai 2018 9h30 - 11h30
Mairie Baume-les-Dames - Baume-les-Dames
Jeu, 24 Mai 2018 10h00 - 12h00
ELIAD PONTARLIER - Pontarlier
Ven, 25 Mai 2018 20h30
Centre culturel de Quingey - Quingey