Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Memphis coffee : seulement un mois et demi d'ouverture et déjà 800 euros de vols

©Jean-Philipe Baron - www.facebook.com - cliquez sur l'image pour agrandir

Les gérants de la franchise Memphis Coffee, ne savent plus comment faire : en seulement un mois et demi d'ouverture situé à l'espace Valentin de Miserey Salines, des clients partent sans payer, des clients volent de la décoration, voire même du champagne derrière le bar. Malgré les caméras de surveillance installées à l'entrée du restaurant ainsi que dans la salle, cela ne dissusade pas les voleurs. 

Publicité

"C'est blasant et c'est dommage" soupirent Emeline et Jean-Baptiste Tanier, les gérants du Memphis Coffee. En effet, depuis l'ouverture de leur restaurant le 11 juillet dernier, ils découvrent petit à petit de la décoration qui disparaît comme par exemple un cadre de Marilyn Monroe qui était vissé et collé au silicone contre un mur des toilettes. Et ce n'est pas tout : des clients partent sans payer leur repas ! Pour finir, certains ont même volé une bouteille de champagne derrière le bar. Pour les deux gérants, il faut que ça s'arrête : "si en seulement un mois et demi on vit déjà ce genre de choses, je n'imagine pas dans un an !".

"On a pas envie de faire la police avec nos clients mais on va finir par la faire"

Des vols similaires se sont produits dans une franchise à Marseille selon Emeline. Pour en finir avec ces disparitions de décoration et de clients, les gérants marseillais avaient décidé d'engager un vigil à l'entrée pour surveiller les entrées et sorties ainsi que les sacs des clients. Problème pour le restaurant du couple bisontin : avoir un vigile, ça a un coût. "On ne sait pas comment faire. On est vraiment déçus, nous ne pensions pas qu'il y aurait autant de gens si malhonnêtes" déplore la gérante. 

Finalement, pour tenter de contrôler les sorties des clients, les gérants pensent instaurer un système simple, rapide et peu couteux. Les clients devront présenter leur ticket de caisse à une serveuse qui se tiendra à la sortie du restaurant. "On a pas le choix. On a pas envie de faire la police avec nos clients mais on va finir par la faire" indique Emeline Tanier.

En attendant, la gendarmerie va regarder les vidéos prises par les caméras de surveillance pour tenter d'identifier les personnes en faute.

Alexane

Autres faits divers

15 décembre 2017 à 20:32
14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de ecole-valentin