Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Smoby Toys obtient la certification ISO 50001

Thomas Le Paul, directeur général de Smoby, peut être satisfait. © smoby - cliquez sur l'image pour agrandir
À saluer

Le fabricant de jouet jurassien se voit récompenser pour ses efforts en matière de maîtrise de l’énergie.

Publicité

En mettant toutes ses actions bout à bout, Smoby Toys se donne l’objectif de faire baisser sa facture énergétique de 15 % en trois ans. Le projet concerne le site de production d’Arinthod dans le Jura, où travaillent 180 personnes, et qui affichait au départ une consommation d’énergie équivalente à celle de 10 000 ménages.

L’entreprise a mis en place son système de management de l’énergie en octobre 2014. Le projet a abouti à l’obtention de la certification ISO 50001 en juillet 2015, 8 mois d’un  projet  ambitieux mené tambour battant. Elle s’affranchit au passage de l’obligation de réaliser l’audit énergétique demandé par la directive européenne de 2012 sur l’efficacité énergétique, un exercice réservé aux sociétés de plus de 250 personnes.

Des actions sur la consommation électrique, le transport et l'éclairage

Trois usages de l’énergie très consommateurs d’énergie ont été repensés par Smoby Toys :

  • L’électricité nécessaire au fonctionnement des machines et à l’éclairage de quelque 40 000 m2 de bâtiments,  le carburant des camions de livraison et le gaz naturel utilisé pour le chauffage.

    L’appareil de production a d’abord été modernisé. L’entreprise a acquis de nouvelles presses à injecter qui se passent de mécanismes hydrauliques, l’innovation est de taille car il n’y a plus besoin de faire circuler de l’eau pour refroidir l’huile ; ce qui réduit considérablement la consommation d’électricité pour fabriquer une pièce plastique de jouet. Cet investissement est remarquable car le parc de machines reste constant.

    Autre innovation, les machines d’injection et de soufflage ont été décortiquées pour repérer les zones chaudes, susceptibles d’être mieux isolées.

  • Sur l’aspect transport, l’éco-conduite des camions de livraison a été instaurée ainsi que le covoiturage des salariés.

  • L’éclairage a été également amélioré grâce au remplacement des rampes d’éclairage à tubes fluorescents par des systèmes à led, à qualité d’éclairage égale, mais beaucoup moins gourmand en énergie.

Angelo de Marco, responsable HSE, précise que la forte mobilisation des équipes tous services confondus, a été la clé de la réussite ce pari réussi en si peu de temps.
Hannah