Une entreprise bisontine missionnée par l’Etat pour surveiller l'état des ponts en France

Publié le 25/04/2024 - 11:35
Mis à jour le 25/04/2024 - 11:38

Dans le cadre du projet "Sircapass", surveillance des infrastructures routières par capteurs passifs, l’Etat a retenu l’entreprise SilMach pour sécuriser les ponts français, apprend-on jeudi 25 avril 2024.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

Suite à l’instruction par un comité d’expertise indépendant, le Premier ministre a annoncé attribuer à SIRCAPASS une participation de France 2030 pouvant aller jusqu’à 1.709.836 €.

La deeptech de Besançon SilMach a pour mission : "la détection de choc", "le suivi en fatigue", "la surcharge exceptionnelle" et le "suivi de fissure".

Comment ça marche ?

SilMach utilise des microcapteurs sans énergie afin de se "focaliser sur les micro données essentielles pour assurer la surveillance des ouvrages", nous explique-t-on.

Ainsi, les microcapteurs se concentrent sur la détection et le comptage d'événements pouvant directement impacter la sûreté des structures. Ces microdonnées ciblées apportent "une économie considérable en empreinte carbone comparées aux approches alimentées en énergie tout en garantissant sur surveillance 24h/24 7j/7", est-il précisé.

A propos du microcapteur de SilMach

  • Sans énergie : Ce détecteur se distingue par son absence totale de besoin en énergie, marquant ainsi une avancée majeure dans le domaine.
    Précis et fiable : les capteurs de SilMach se distinguent par leur précision et leur fiabilité. Ne nécessitant pas de calibration à la pose, ils ne souffrent d’aucune dérive ni sensibilité aux champs perturbateurs environnants.
  • Opérationnel sous l’eau et dans l’espace : Ce détecteur va au-delà des limites conventionnelles en fonctionnant sous l’eau et dans l’espace, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles applications inexplorées.
  • Résistants aux environnements sévères : exposés à des contraintes opérationnelles ression, température, champs électromagnétiques, radioactivité etc.
  • Communicant : Connecté, il dispose d’un module communicant afin d’être relié à un système d’information et affiche aussi directement l’information grâce à un indicateur visuel
  • Économique : frugal, ce capteur coute quelques euros pour un modèle standard

Pour rappel, la France compte près de 250,000 ponts. La veille était jusqu’alors assurée par des vérifications humaines.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.02
peu nuageux
le 19/05 à 15h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
59 %