Alerte Témoin

17 millions d’euros de déficit pour les hôpitaux de Jura Sud : l’ARS va présenter un plan d’action

Publié le 22/12/2016 - 16:44
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:46

L’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté va annoncer fin janvier 2017 un plan d’action pour les établissements hospitaliers du Jura Sud. Ces derniers accusent un déficit de 17 millions d’euros.

ars.png
ars.png

Lors de la semaine du 12 au 17 décembre 2016, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté a organisé plusieurs réunions au centre hospitalier intercommunal de Lons-le-Saunier. Ces dernières ont permis de présenter le diagnostic, mais aussi les axes de travail à mettre en œuvre, aux établissements de l’ex-communauté hospitalière de territoire : CHI de Lons-le-Saunier regroupant les sites de Lons, Champagnole, Arinthod/Orgelet/Saint-Julien, hôpitaux de Morez et de Saint-Claude.

L’objectif est de montrer un plan d’action fin janvier 2017, afin éviter d'accroitre le déficit de ces établissements.

 Quel sera le plan pour 2017 ?

Dans ce plan, aucune fermeture de site n'est prévue. L’un des enjeux sera de récupérer les flux de patients qui sortent du territoire (de nombreux Jurassiens ne se font pas soigner dans les hôpitaux de leur département, ce qui représente un manque à gagner pour les établissements du Jura estimé entre 15 et 20 millions d’euros), en retravaillant le projet médical, en organisant les filières d’amont (mise en place des consultations avancées) et d’aval (lits de réadaptation, retours à domicile).

Fin janvier 2017, le plan d’action sera présenté avec différentes axes

  • Constituer des équipes médicales de territoire par spécialité et non plus par établissement, organisées autour du parcours de soins (gériatrie, mère-enfant, chirurgie, dialyse…)
  • Développer la mise en place de consultations avancées de spécialités (médecinechirurgie-obstétrique) sur les sites de Saint-Claude, Champagnole et Morez
  • Travailler sur la poursuite des coopérations avec la clinique du Jura 
  • Renforcer les liens avec la médecine de ville sur tous les sites
  • Mettre en place une filière organisée et structurée avec le CHU de Besançon pour la mise à disposition de personnels médicaux
  • Maintenir à Saint-Claude des activités chirurgicales et obstétricales qui permettent de garantir la sécurité des patients, dans une logique de qualité et de sécurité
  • Organiser la gériatrie en adéquation avec les besoins prévisibles du territoire.  
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Ligue 1 : un joueur de Dijon positif au coronavirus

Un joueur du club de Dijon a été testé positif au coronavirus, sans présenter de symptômes du Covid-19, et placé en quatorzaine, annonce vendredi le DFCO, tandis qu'à Marseille un joueur a été dépisté comme ayant "précédemment contracté la maladie", mais est "immunisé".

La mosquée de Planoise, la dernière à rouvrir ses portes à ses fidèles à Besançon

Si la plupart des mosquées de Besançon ont pu rouvrir leurs portes le 13 juin dernier après le confinement, la mosquée de Planoise, la plus grande de la ville (1.500 m2) a dû retarder sa réouverture au 22 juin pour des raisons logistiques afin d'accueillir ses fidèles dans le respect des règles sanitaires contre la propagation du covid-19. Jouad Amarouch, président de l'association Al Fath de la mosquée de Planoise répond à nos questions.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.91
    ciel dégagé
    le 03/07 à 21h00
    Vent
    0.32 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    59 %

    Sondage