172 millions d'euros investis par l'agence de l'eau au 3e trimestre 2023

Publié le 26/02/2024 - 08:37
Mis à jour le 26/02/2024 - 08:25

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

 © Lilou B.
© Lilou B.

Les chiffres clés au 3e trimestre 2023 dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse

  • 46,2 M€ d’aides vont à l’alimentation en eau potable, dont 22,9 M€ pour mettre à niveau les infrastructures des collectivités en zone de revitalisation rurale, 13,6 M€ pour sécuriser l’alimentation en eau potable, 5,1 M€ pour restaurer la qualité de l’eau dégradée des captages prioritaires et préserver les ressources stratégiques pour l’alimentation en eau potable ;
  • 45,6 M€ d’aides sont destinés à réduire les rejets de pollution domestique, dont 32,7 M€ pour améliorer la collecte des eaux usées notamment par temps de pluie et 12,1 M€ pour créer ou fiabiliser des stations d’épuration ;
  • 31,7 M€ d’aides bénéficient à la restauration des milieux, dont 22,7 M€ pour renaturer les cours d’eau, 4 M€ pour préserver et restaurer le fonctionnement des zones humides, 2,6 M€ pour soutenir l’animation territoriale et 2 M€ en faveur de la biodiversité ;
  • 21,1 M€ d’aides sont octroyés au titre du Fonds vert dont 17 M€ pour la réduction des pressions sur la biodiversité et sa restauration et 4,1 M€ pour la renaturation des villes et des villages ;
  • 17,4 M€ d’aides sont consacrés à la gestion quantitative de la ressource, dont 12,5 M€ pour économiser l’eau notamment en réduisant les fuites des réseaux d’eau potable (9,5 M€) et en intervenant sur les process industriels (2 M€) ;
  • enfin, 4,1 M€ d’aides contribuent à l’amélioration des connaissances et à la communication, 3,1 M€ à la réduction des pollutions d’origine industrielle, 1,9 M€ à la réduction des pollutions d’origine agricole et 0,9 M€ aux projets de solidarité internationale.

Exemple de projet remarquable, une restauration morphologique d'un affluent de la Loue

L’EPAGE Haut-Doubs-Haute-Loue achève la restauration du ruisseau de Saint-Renobert, affluent de la Loue au sud de la commune de Quingey. Après une première tranche de travaux réalisée en 2022 sur la partie amont, les nouveaux travaux sur la partie aval consisteront à recréer des méandres afin que le ruisseau retrouve son lit d'origine, et ainsi un fonctionnement plus naturel et des habitats diversifiés pour les espèces aquatiques. Le nouveau lit permettra aussi la reconnexion avec une zone humide d'environ 3 hectares. Pour cette opération inscrite au contrat de bassin versant Haut-Doubs Loue 2022-2024, l’agence de l’eau apporte une aide de 513.400 euros.

(Communiqué) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.04
couvert
le 23/04 à 21h00
Vent
0.46 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
60 %