37.300€ découverts dans l’appartement d’un homme de 25 ans à Besançon

Publié le 21/10/2023 - 10:27
Mis à jour le 21/10/2023 - 10:24

Un homme de 25 ans a été placé en détention provisoire en attente de son jugement le 17 octobre 2023. Les policiers ont découvert 37.300€ et des stupéfiants à son domicile situé dans le quartier de Velotte à Besançon.

 © Élodie R.
© Élodie R.

À la base, l’homme a été interpellé à son domicile pour des faits de recel de vol aggravé et détention d’armes. Mais au cours de la perquisition de son domicile, les policiers sont tombés sur deux plaquettes de résine de cannabis de 200g et la somme de 37.300€ euros répartis en plusieurs liasses de billets de banque conditionnés et dissimulés à divers endroits du logement. 

Il a aussitôt été placé en garde à vue, tout comme sa compagne âgée de 19 ans. Celle-ci a déclaré aux policiers, ignorer la présence des produits et de l’argent au domicile. Interrogée sur son train de vie elle a expliqué que sa mère lui payait tout. Ce que la mère a confirmé aux agents.

L’homme à de son côté maintenu que l’argent découvert à son domicile provenait de sa société de location de véhicules. 

Les deux mis en cause ont d’après les policiers, persisté dans leurs déclarations et ont nié tout trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent.

50.000€ de saisie patrimoniale

Une perquisition "patrimoniale" a toutefois permis de saisir divers objets, vêtements, bijoux et électroménagers d’un montant de 50.000€ euros. Quatre véhicules ont également été saisis. 

L’exploitation du téléphone portable de l’homme a mis en évidence son rôle dans un trafic de produits stupéfiants proposant de la cocaïne, de l’héroïne et du cannabis par kilogramme à des acheteurs qui n’ont pu être identifiés. Sur ce point, l’individu a choisi de garder le silence.

La jeune femme de 19 ans a été laissée libre à l’issue de sa garde à vue. L’homme a, en revanche, été incarcéré à la maison d’arrêt de Besançon dans l’attente de son jugement fixé au 23 octobre prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.95
couvert
le 14/04 à 0h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
92 %