761 élèves du lycée Edgar Faure à Morteau évacués ce matin

Publié le 25/01/2016 - 14:00
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:16

Un problème, dont les causes sont pour l’instant inconnues, est survenu dans l’atelier bijouterie où se trouvait une classe de 17 élèves et leur professeur du lycée Edgar Faure de Morteau ce lundi 25 janvier 2016 à 11 h 30. Les 761 élèves et une cinquantaine de membres du personnel de l’établissement ont été évacués par mesure préventive. Neuf élèves ont présenté des malaises nauséeux ainsi que des tremblements. Trois élèves ont perdu connaissance et ont été pris en charge par les secours. Au total, 10 élèves ont été hospitalisés pour subir des examens (4 à l’hôpital de Besançon, 4 à l’hôpital de Pontarlier et 2 à l’hôpital de Montbéliard).

Selon le témoignage d'Amélie, une élève en classe de première qui se trouvait en cours de sport au gymnase de l'établissement, "les élèves ont été confinés dans une petite salle du gymnase". A 13 h 30, cette lycéenne et ses camarades attendaient encore le feu vert pour aller manger au self. 

Les pompiers de Maîche et une équipe de Besançon étaient sur place. Cinq ambulances ont été dépêchées au lycée Edgar Faure ainsi qu'un poste médical avancé. Un véhicule pour risques chimiques est également dans l'établissement pour connaître les causes de cet incident. 

Pour l'heure, les e?quipes du SDIS proce?dent a? des mesures et des investigations afin de de?finir les causes de ces malaises dans la salle de classe ou? les e?le?ves ont de?clare? ces sympto?mes. Les cours pre?vus cet apre?s midi reprendront de?s 14 h 30. "14 véhicules de pompiers sont toujours su place mais on peut désormais entrer dans le lycée" nous indique Amélie à 14 h 29.
La cause du monoxyde de carbone est écartée.
A 17h16, les recherches se sont révélées vaines et la cause de cet incident n'est pas déterminée à l'heure actuelle, a-t-on appris des forces de l'ordre. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.54
légère pluie
le 16/04 à 15h00
Vent
5.1 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
75 %