Accès élargi à un nouveau traitement contre une forme agressive de cancer du sein

Publié le 06/09/2021 - 15:30
Mis à jour le 06/09/2021 - 14:49

Les patientes atteintes d’une forme agressive de cancer du sein – dite « triple négatif » – sur lesquelles les médicaments actuels ne font pas effet pourront exceptionnellement recevoir un nouveau traitement qui n’est pas encore autorisé, a annoncé lundi la Haute autorité de santé (HAS). Il s’agit d’un traitement par anticorps conjugué à une chimiothérapie, le Trodelvy (laboratoire Gilead).

 © DR
© DR

"Ce médicament, qui ne dispose pas encore d'une autorisation de mise sur le marché, pourrait apporter une solution pour de nombreuses patientes", a indiqué la HAS dans un communiqué.

Son accès est ouvert à toutes les personnes atteintes par un cancer du sein triple négatif qui sont "en échec thérapeutique" après au moins deux autres traitements.

Forme particulièrement agressive de la maladie, le cancer du sein triple négatif est le moins fréquent, mais représente environ 15% des cas, soit quelque 9.000 personnes chaque année, rappelle la HAS.

Le taux de survie à 5 ans est de 11,3% et les options thérapeutiques pour traiter ce cancer "sont rares et souvent peu efficaces", poursuit l'instance.

Depuis l'année dernière, le Trodelvy (sacituzumab govitecan) pouvait être prescrit nominativement à des patientes "présentant un cancer du sein triple négatif métastatique" et ayant reçu au moins deux autres types de traitement. Mais "ces dispositions ne suffisent pas à couvrir les besoins de toutes les patientes", a estimé la HAS pour justifier sa décision d'en élargir l'accès, après un avis positif de l'agence du médicament (ANSM).

"Les données d'efficacité et de tolérance mettent en lumière un gain absolu de survie de près de 4 mois", souligne la HAS.

Cette procédure exceptionnelle est appelée "autorisation d'accès précoce". Elle concerne des maladies graves, rares ou invalidantes, qui nécessitent des soins urgents mais pour lesquelles il n'existe pas de traitement approprié.

La HAS accorde une autorisation d'accès précoce au Trodelvy pour un an, "ce qui implique une mise à disposition du traitement par le laboratoire dans les deux mois""La durée de cette autorisation d'accès précoce devrait permettre de répondre aux besoins de l'ensemble des patientes concernées en attendant l'aboutissement de la procédure d'obtention d'une autorisation de mise sur le marché", a estimé la HAS.

De son côté, l'ANSM a précisé que le Trodelvy faisait l'objet "d'une évaluation accélérée d'autorisation de mise sur le marché (AMM) par l'Agence européenne des médicaments (EMA)".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.68
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %