Attention aux faux mails des impôts

Publié le 11/08/2017 - 16:31
Mis à jour le 11/08/2017 - 16:31

Durant cette période de régularisation des impôts sur le revenu, de faux mails circulent dans les boites électroniques…

recemment_mis_a_jour205.jpg
© dr captures
PUBLICITÉ

La direction générale des Finances publiques (DGFiP) explique que certains  courriels imitant ceux de l’administration fiscale s’avèrent être frauduleux. « Il s’agit de tentatives d’hameçonnage (phishing en anglais). L’émetteur se fait passer pour la DGFiP et invite le destinataire à cliquer sur un lien pour accéder à son dossier personnel« . La DGFiP vous recommande la plus grande prudence et rappelle quelques consignes de sécurité. 

L’objectif de ces sites frauduleux est de vous demander votre numéro de carte bancaire pour vous rembourser par exemple une somme. « Ces courriers sont des faux. L’administration fiscale n’est pas à l’origine de ces envois. Le numéro de carte bancaire ne vous est jamais demandé pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt ni pour compléter vos coordonnées personnelles« . 

Que faire si vous recevez un courrier électronique de ce type ?

  • Ne répondez pas à ce message
  • Ne cliquez pas sur les liens à l’intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site)
  • Supprimez le message de votre boîte aux lettres.

En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier postal ou électronique portant en-tête ou signature de la Direction générale des finances publiques, du ministère des Finances et des Comptes publics, contactez votre Centre des finances publiques (vous trouverez ses coordonnées à la rubrique Contacts). 

L’administration fiscale rappelle que pour tout renseignement ou pour signaler une tentative d’escroquerie :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.42
légère pluie
le 18/07 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1014.34 hPa
Humidité
84 %

Sondage