Besançon : plainte après le décrochage d'un drapeau lors de la manifestation contre le pass sanitaire

Publié le 18/07/2021 - 17:24
Mis à jour le 18/07/2021 - 17:24

La maire écologiste de Besançon Anne Vignot a annoncé ce dimanche 18 juillet 2021 avoir porté plainte contre les personnes qui ont décroché le drapeau français de la mairie lors de la manifestation de samedi contre le pass sanitaire.

 ©
©

"Les manifestations sont un droit parce que nous sommes dans un pays où les droits et les devoirs sont garantis par les valeurs républicaines de notre constitution. Le drapeau français en est la représentation. Nous ne pourrons tolérer un tel acte", dit Mme Vignot dans un communiqué.

Plus de 110.000 personnes ont manifesté samedi à travers la France contre le pass sanitaire, entre autres, qu'ils ont qualifié de "dictature" sanitaire.

Ces derniers jours, "des messages de menaces à l'encontre de parlementaires et d'élus se multiplient dans le contexte des revendications anti-vaccinales", a écrit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dans une note aux préfets pour leur demander de renforcer les mesures de protection envers les élus.

Une quinzaine de manifestants anti-vaccins ont ainsi envahi vendredi la permanence du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) à Châteaulin (Finistère), avant d'être mis en fuite par une patrouille de gendarmerie.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le monument de la Libération vandalisé à la Chapelle des Buis : un prêtre interpelle la mairie de Besançon

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2021, le monument de la Libération a été vandalisé et des rodéos, trafics de drogue et autres courses poursuites s'y déroulent depuis plus d'un an. Nicolas Morin, prêtre responsable du Monument, et les habitants de la Chapelle des Buis appellent la mairie à constituer une commission pour réfléchir à des solutions pérennes de sécurité.

Homme tué rue d’Arènes : Besançon Maintenant demande (encore) à la maire de développer la vidéosurveillance

La police a déclaré avoir pu retrouver l'auteur présumé d'un coup de couteau engendrant la mort d'un jeune homme ce jeudi 29 juillet rue d'Arènes grâce à la vidéosurveillance. Besançon Maintenant, groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil municipal, demande une nouvelle fois à la municipalité de déployer d'autres dispositifs de vidéosurveillance.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.88
légère pluie
le 30/07 à 18h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage