Besançon TV: accouchement imminent d'une web télé...

Publié le 09/06/2011 - 14:58
Mis à jour le 09/06/2011 - 14:58

Disponible gratuitement sur internet et par iphone, Besançon TV se lance ce vendredi 10 juin à l’occasion d’un concert à La Rodia. Un vrai challenge pour Emmanuel André bien connu dans le monde du web et de la vidéo.

PUBLICITÉ

Cette nouvelle télévision va essentiellement diffuser des vidéos. Sa ligne éditoriale ? « Etre le relais médiatique de tout ce qui bouge dans Besançon et son agglomération ». Emmanuel André, initiateur du projet, n’est pas un néophyte. Il était impliqué dans le projet de télévision de l’Aire urbaine et dans celui de Belfort TV. Le premier est enterré même si l’acte de décès n’est pas officialisé et le second vivote à peine.

A Besançon, le turbulent jeune homme de 34 ans a décidé de se lancer seul, sans collectivités locales, avec comme support une entreprise créée en 2005 avec son associé Gilles Roland. Misopa, c’est son nom, est spécialisée dans la vidéo sur le web et les mobiles.

Avec une mise de fonds de 150 000 euros, Emmanuel André a décidé de voler de ses propres ailes, mais en s’appuyant sur des partenariats. La Ville de Besançon, par exemple, met à sa disposition son catalogue d’une centaine de vidéos. « On est un site très ouvert, nous ne sommes pas une rédaction. On est du monde, on n’est pas que de Besançon. On est une télé de projet, nous ne sommes pas dans le feu de l’action », poursuit le fondateur qui se dit « ouvert à la diffusion de contenus produits par d’autres ». Outre des partenaires désireux d’augmenter l’audience de leurs contenus, Besançon TV, qui se présente comme une plateforme, compte sur les Bisontins qui veulent faire découvrir leurs initiatives. C’est le côté collaboratif ou contributif de la web télé.

« C’est un projet assez risqué, reconnait-il, car la seule source de revenus, c’est la publicité locale ». 12 000 euros mensuels de rentrées publicitaires seront nécessaires pour faire tourner Besançon TV.

Sur un marché publicitaire relativement saturé, le créateur du site espère toutefois convaincre assez d’annonceurs avec le nombre de visites enregistrées par les vidéos à disposition des internautes et qui seront « le reflet des initiatives des Bisontins ». « Il faut qu’on sache ce qui bouge à Besançon. Nous avons une logique d’aller vers les personnes et les initiatives », explique Emmanuel André qui compte produire une centaine d’heures de contenus par an, sans pour autant faire du journalisme.

Outre la diffusion de vidéos, Besançon TV prévoit des « couvertures évènementielles en direct » et « des plateaux faisant intervenir des gens dans le culturel ». Ce qui n’exclut pas d’autres angles comme la mise en évidence des entreprises de la région, mais avec une approche « image et notoriété, pas simplement de produit ». « On accompagnera les boites qui veulent communiquer en audiovisuel ».

Au milieu de sa petite équipe, Emmanuel André manie les concepts, heureux de lancer un nouveau projet. « Je n’aime pas faire des trucs que je connais par cœur », avoue-t-il à la veille de l’accouchement de son nouveau « bébé ». A partir de ce vendredi soir, il ne restera plus qu’à le faire grandir et, après un an de gestation, de passer du concept à la réalité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Courant novembre 2019, un nouveau concept de commerce ouvrira ses portes rue Gustave Courbet, dans les anciens locaux de la maroquinerie Prieur-Boisson à Besançon. Il s'agit de Waves Concept : un café au rez-de-chaussée, un salon de coiffure à l'étage. Antoine, le gérant, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.08
couvert
le 20/10 à 18h00
Vent
3.83 m/s
Pression
1006.58 hPa
Humidité
90 %

Sondage