Ciel jaune et ocre : un air de sirocco dans l'est de la France

Publié le 07/02/2021 - 08:48
Mis à jour le 07/02/2021 - 10:11

Plus fréquent au printemps, le sirocco, courant d’air chaud transportant du sable en provenance du Sahara, distille une ambiance et une luminosité toutes particulières depuis ce samedi matin dans de nombreuses villes du Sud et de l’est de la France, de la Provence à l’Alsace. De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont posté samedi des photos de différentes régions, montrant des paysages ou monuments emblématiques nimbés de couleur ocre.

Des poussières de sable du Sahara, emportées par des vents remontant vers le nord, ont survolé samedi la France, teintant de jaune l’atmosphère sur une bonne partie du sud et de l’est du pays. « Un système dépressionnaire sur la péninsule ibérique organise un puissant flux de sud qui fait remonter du sable du Sahara jusqu’en France », a expliqué Météo-France sur son site internet.

Les clichés d'un ciel jaune et ocre se multiplient sur les réseaux sociaux depuis que de nombreuses villes se sont réveillées ce samedi 6 février 2021 sous un ciel feutré teinté de jaune et d'orange.

Ciel presque apocalyptique commentent certains. Un ciel teinté de jeune et de couleur ocre et orange et quelques gouttes ne laissant aucun doute, il s'agit bien du sable en suspension dans l'air. Le sirocco est un courant d'air très sec et chaud et qui transport avec lui du sable du Sahara. Ce phénomène, sans danger pour la santé, n'est pas rare même s'il est plus fréquent au printemps.

Sirocco : vos images

Merci à nos lecteurs qui ont envoyé leurs clichés

En altitude, la neige se teinte elle aussi d'une couleur jaune orangé. Mais ce dépôt sur le manteau blanc vient accélérer sa fonte en lui faisant absorber plus de rayons solaires et de lumière.

Le sirocco naît du réchauffement de l'air en Afrique du Nord, dans le cas présent principalement  d'Etats du nord-ouest :  Mauritanie, Mali et Algérie....Il remonte  vers le sud de la France avec des vents faisant monter le sable à plus de 3.000 mètres d'altitudes. Les fines particules de sable se dispersent et teintent d'ocre notre atmosphère.

L'origine initiale de la tempête de sable est une dépression au large du Maroc, qui a soulevé les poussières qui ont ensuite été transportées par les vents.

Cette remontée de particules de sable du Sahara "est un phénomène qui se produit assez régulièrement, à condition qu'il y ait un régime de vent du sud assez soutenu",  explique Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France.

En octobre 2017, un important épisode de ce type avait atteint la Bretagne, après avoir également survolé le Portugal, alors frappé par des feux de forêt, transportant donc des cendres en plus du sable, rappelle le prévisionniste.

Selon le centre de surveillance espagnol, après avoir balayé l'est de l'Espagne, le sud et l'est de la France dans la journée de samedi, les particules se déplaceront dimanche vers le centre du continent en perdant peu à peu en intensité. Leur trajectoire devrait toucher l'Italie, la Suisse, une bonne partie de l'Allemagne, l'Autriche, ou encore la République tchèque.

Sirocco : vos images

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.68
légère pluie
le 01/10 à 15h00
Vent
5.89 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
96 %

Sondage