Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Publié le 20/09/2021 - 10:49
Mis à jour le 20/09/2021 - 10:56

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire alors qu‘ »on voit la situation s’améliorer », a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

 © CovidTracker.fr - Données : Santé publique France
© CovidTracker.fr - Données : Santé publique France

"Il y a une réflexion sur la manière dont on peut adapter les règles, soit le pass sanitaire, peut-être d'autres, à la situation locale et à l'évolution de la situation locale", a déclaré Gabriel Attal, faisant valoir qu'"on voit la situation s'améliorer".

Pour autant, "il faut évidemment rester vigilant et se protéger" et la question est de savoir "comment est-ce qu'on garde les outils et comment on les adapte", a-t-il poursuivi.

Un allégement des mesures à venir ?

Mettant en avant un taux d'incidence "très faible" dans une trentaine de départements, avec moins de 50 cas pour 100.000 habitants, il s'est interrogé: "Est-ce que dans un certain nombre de territoires on peut adapter les choses? Il y aura un Conseil de défense prochainement pour travailler là-dessus. Probablement mercredi prochain", a-t-il précisé.

Emmanuel Macron avait déjà évoqué jeudi une réflexion sur un allègement des restrictions, tout en se montrant prudent.

"Dès que les conditions sanitaires le permettront et, à mon avis, quand je vois les chiffres, ça ne va pas venir si tard", on pourra se "permettre, sur les territoires où le virus circule moins vite, de lever certaines contraintes et de revivre normalement", a promis le chef de l’Etat.

Zoom sur la Bourgogne Franche-Comté 

Au 20 septembre 2021, 34 départements sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100 000 habitants .

En Bourgogne Franche-Comté deux départements ont désormais un taux d’incidence en dessous de 50 (pour 100.000 habitants) : 

  • La Nièvre : 22 
  • La Saône et Loire : 28

Voici un point les autres départements de Bourgogne Franche-Comté s’approchant de la barre des 50 cas pour 100.000 :

  • Doubs : 64
  • Jura : 52
  • Côte d’Or : 53
  • Haute-Saône : 55
  • Yonne : 64

Seul le Territoire de Belfort reste plus impacté par l’épidémie avec un taux d’incidence à 93.

Voici les départements qui sont passés en dessous des 50 cas en France : 

  • Orne, Sarthe, Tarn, Dordogne, Haute-Marne, Somme, Aisne, Corrèze, Manche, Nièvre, Calvados, Creuse, Saône-et-Loire, Cantal, Charente, Vendée, Mayenne, Loir-et-Cher, Landes, Pas-de-Calais, Meuse, Lozère, Allier, Aube, Finistère, Ardennes, Vienne, Maine-et-Loire, Puy-de-Dôme, Charente-Maritime, Indre-et-Loire, Vosges, Eure, et Haute-Loire.

Un peu plus d’une cinquantaine de départements se situent entre 50 et 100 cas.

"Nous sommes clairement sur la bonne voie", O. Véran

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également souligné samedi dans une interview au Parisien que "nous sommes clairement sur la bonne voie", même s'il est "trop tôt pour relâcher les mesures".

"Si la situation continuait de s'améliorer, nous pourrions alléger progressivement les restrictions, là où le virus circule le moins d'abord, puis partout sur le territoire", espère-t-il. "Cet allègement pourrait inclure le pass sanitaire", précise le ministre de la Santé.

Le nombre de malades atteints du Covid-19 et hospitalisés continuait à reculer samedi, tout comme le taux de positivité, alors que le seuil des 50 millions de primo-vaccinés a été franchi vendredi.

(maCommune.info avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.1
ciel dégagé
le 11/08 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
62 %

Sondage