Criminalité : la Suisse augmente ses effectifs aux frontières

Publié le 28/05/2012 - 09:41
Mis à jour le 28/05/2012 - 11:31

Selon le journal suisse NZZ am Sonntag, le chef du corps des gardes-frontières suisses veut augmenter les moyens et effectifs aux frontières pour faire face à une criminalité grandissante. Des propos repris par le quotidien Le Matin.

dsc_3074.jpg
La frontière franco-suisse à Goumois © archives carvy

prévention

PUBLICITÉ

Du personnel supplémentaire a été déployé dans les zones frontalières en Suisse romande et au Tessin pour contrer une criminalité en hausse. Les gardes-frontière ont en outre été équipés de matériel plus sophistiqué.

Le déploiement de personnel supplémentaire en Suisse romande et au Tessin signifie que d’autres portions de frontières sont moins bien garnies, précise Jürg Noth. Une criminalité transfrontalière en provenance de l’Hexagone touche notamment les cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et Jura.

Ces criminels, qui ont sans cesse de nouveaux chefs et se répartissent le travail, sont équipés de fusils d’assaut, de mitraillettes et même de roquettes anti-char. Ils deviennent de plus en plus violents, relève M. Noth.

Les gardes-frontière ont dû être équipés en conséquence. Outre de meilleurs gilets pare-balles, des barrages routiers avec filets leur ont été fournis, qui permettent de stopper «efficacement» des véhicules.

Des caméras vidéo supplémentaires sont aussi installées aux frontières. L’engagement des nouveaux drones, qui vont être achetés par le Département de la défense, est également prévu.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.85
peu nuageux
le 18/08 à 12h00
Vent
4.45 m/s
Pression
1010.25 hPa
Humidité
51 %

Sondage