Décès du père et de son enfant : une cellule psychologique mise en place dans l’école du petit en Haute-Saône

Publié le 28/06/2019 - 10:29
Mis à jour le 28/06/2019 - 12:14

Les deux corps carbonisés découvert lundi à Villeparois (Haute-Saône) sont estimés comme ceux d’un père et de son fils de 9 ans. Dans l’école du petit à Vesoul, une cellule d’écoute psychologique a été mise en place, annonce ce jeudi 27 juin 2019 l’académie de Besançon.

 ©
©

Le recteur Jean-François Chanet et la directrice académique des services de l’Education nationale (DASEN) de Haute-Saône Liliane Ménissier ont appris « avec une profonde tristesse » le décès d’un élève scolarisé en classe de CE2 à l’école Luxembourg de Vesoul.

Une cellule d’écoute psychologique est mise en place au sein de l’école.

Ils adressent « leurs plus sincères condoléances » à la famille et aux proches de ce jeune garçon, et apportent « tout leur soutien aux élèves et à leurs parents ainsi qu’à la communauté éducative de l’école. »

Le geste d'un père désespéré ?

Pour rappel, deux corps carbonisés avaient été retrouvés lundi matin à Villeparois. Ils sont estimés comme ceux d'un homme de 47 ans et de son fils, âgé de 9 ans.

D’après l’enquête, le père de famille, séparé de sa femme, avait récemment perdu la garde de son enfant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.62
légère pluie
le 20/06 à 6h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
93 %