Dégradations et vandalisme à Vesoul : le préfet "condamne fermement ces actes de violence" pendant la manifestation

Publié le 24/03/2023 - 09:28
Mis à jour le 24/03/2023 - 09:18

Jeudi 23 mars, une manifestation contre la réforme des retraites s’est déroulée à Vesoul où le cortège a défilé dans les rues du centre-ville comme partout en France. Michel Vilbois, préfet de la Haute-Saône, salue la responsabilité des organisations syndicales qui ont respecté leurs engagements et le parcours déclaré. Toutefois, il condamne "fermement" les actes de violence et de dégradations commis lors de cet évènement.

Des dégradations et des actes de violence ont été commis par des manifestants "inorganisés" : jets de projectiles, de pétards et de fumigènes en direction d’agents des services de la préfecture et des forces de sécurité, prise à partie de fonctionnaires de police rendant nécessaire l’usage d’un engin lacrymogène, incendie dans la cour de la mairie, dégradations sur les bâtiments de la préfecture, poubelles et éléments de mobilier urbain renversés. En particulier, un manifestant a jeté par-dessus les grilles de la préfecture un panneau de signalisation routière en direction d’un agent de la préfecture, au risque de le blesser.

Une coupure sauvage d’électricité sur un poste de distribution situé sur l’itinéraire de la manifestation a également privés de courant 500 foyers d’une partie du centre-ville de Vesoul, pendant près de deux heures.

Michel Vilbois condamne fermement ces actes, dans un communiqué de ce jeudi soir. Le préfet rappelle que "la liberté de manifestation est un droit fondamental qui ne peut s’exercer au détriment de la sécurité des personnes et des biens."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.83
légère pluie
le 15/04 à 21h00
Vent
7.91 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
66 %