Des collégiens harcèlent un chauffeur de bus

Publié le 26/06/2011 - 08:31
Mis à jour le 26/06/2011 - 08:31

Un chauffeur de bus de ramassage scolaire a décidé de mettre un terme aux quolibets racistes dont il faisait l’objet depuis des mois de la part de collégiens dans le secteur d’Ornans. Vendredi il a stoppé net son véhicule à Malbrans (25) et appelé les gendarmes, refusant de faire un mètre de plus.

PUBLICITÉ

Originaire du Liberia, ce chauffeur âgé de 60 ans qui effectue depuis la rentrée la liaison entre Ornans et les communes environnantes n’en est pas à sa première difficulté avec certains jeunes usagers. D’autres de ses collègues avaient demandé à ne plus officier sur ce secteur et des exclusions ont déjà été prononcées.

Les gendarmes ont pris bonne note de l’incident et des plaintes pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « injures à caractère racial » devraient être déposées en début de semaine.

Le parquet de Besançon, qui a demandé une enquête aux gendarmes, décidera prochainement des suites à donner à cette affaire prise très au sérieux. Responsable de cette ligne de transport scolaire, le conseil général du Doubs a également demandé un rapport sur les événements de vendredi afin de prendre des dispositions, voire des sanctions.

(source : Le Pays)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.81
légère pluie
le 27/05 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1011.47 hPa
Humidité
85 %

Sondage