Deux interpellations pour feu de poubelle lors du rassemblement du 17 avril à Besançon

Publié le 19/04/2023 - 09:57
Mis à jour le 19/04/2023 - 10:31

Le lundi 17 avril, deux individus ont été interpellés par les policiers dans le centre-ville de Besançon. Ils auraient mis le feu à des conteneurs poubelle lors des débordements en marge du rassemblement contre le discours d’Emmanuel Macron concernant la réforme des retraites. 

 © D Poirier
© D Poirier

Le premier individu âgé de 25 ans a été identifié par les caméras de vidéosurveillance de la ville. Il a été surpris en train d’incendier un conteneur poubelle sur les voies de tramway et d’alimenter le brasier au niveau du pont Battant. L’incident a d’ailleurs occasionné une interruption du trafic Ginko. 

Interpellé au niveau de la rue d’arène vers 23h40, il a été placé en garde à vue et a reconnu les faits en précisant avoir agi par convictions pour montrer son désaccord envers les mesures gouvernementales. 

Le deuxième individu a également pu être identifié grâce aux caméras de la ville. Âgé de 27 ans, il a lui aussi été aperçu en train d'incendier une poubelle et en a dérobé une seconde.

Interpellé à son tour et placé en garde à vue, il a partiellement reconnu les faits en précisant n’avoir qu’alimenté l’incendie avec des morceaux de carton. Il a cependant nié être à l’origine du feu.

Les deux ont été déférés et seront présentés au tribunal judiciaire dans l’après-midi du jeudi 19 avril.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.74
partiellement nuageux
le 18/04 à 21h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
92 %