Disparition de Bavans : la piste de la noyade privilégiée

Publié le 20/12/2010 - 17:48
Mis à jour le 20/12/2010 - 17:48

Les enquêteurs sur la trace d'un étudiant disparu depuis dix jours à Bavans dans le Doubs privilégient la thèse de la noyade, même si la piste d'un lien avec la disparition de deux étudiants à Nantes n'est pas exclue.

1292863859.jpg
Anthony Carteron ©dr
PUBLICITÉ

Anthony Carteron, 21 ans, originaire du Haut-Rhin, qui s’était rendu à une soirée en discothèque dans la nuit du 9 au 10 décembre, n’a plus donné signe de vie depuis.

L’hypothèse de la noyade est privilégiée. Le Doubs, à proximité duquel se trouve la discothèque, était en crue le mardi précédent la disparition du jeune homme, et le débit de la rivière encore très important la veille de la soirée.

La compagnie de gendarmerie de Montbéliard, chargée de l’enquête avec les policiers de Belfort, a organisé des recherches terrestres et aquatiques aux abords de l’établissement, sur les rives du Doubs et dans la rivière.

La possibilité d’un lien avec la disparition de Rémy Calmejane, 19 ans, et Grégoire Rigault, 23 ans, les 3 et 4 décembre à la sortie d’une boîte de nuit nantaise, évoquée par Le Parisien samedi, n’est toutefois pas totalement écartée. Les enquêteurs de Belfort et Montbéliard sont en contact avec leurs homologues de Nantes, mais le parquet de cette ville s’est refusé à faire un lien entre les différentes affaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.6
couvert
le 22/07 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1022.61 hPa
Humidité
40 %

Sondage