Dole: un chauffeur de bus licencié pour un euro ?

Publié le 06/08/2010 - 15:53
Mis à jour le 06/08/2010 - 15:53

Un conducteur de bus de la compagnie de transports du Grand Dole (TGD, Jura) affirme avoir été licencié récemment pour une erreur de caisse d'un euro, une version contestée par l’entreprise qui estime de son côté avoir pris une décision "pesée".

PUBLICITÉ
Le chauffeur de bus, qui était en période d’essai, a reçu une lettre de licenciement pour faute grave à la suite d’une mauvaise manipulation présumée d’un composteur qui aurait occasionné une erreur de caisse d’un euro, selon Le Progrès.

"C’est sa version, on n’a pas grand chose à en dire, nous laissons le salarié libre de s’exprimer", a réagi Yveline Hurel, responsable des ressources humaines de l’entreprise. "Il est évident qu’une entreprise ne prend pas ce type de mesure à la légère, ce sont des décisions pesées", a-t-elle ajouté sans vouloir donner d’autres précisions. "Il y a des instances pour juger ce genre d’affaire et s’il veut contester il n’y a pas de problème, nous sommes prêts à en débattre", a encore affirmé Mme Hurel.

Le salarié devrait déposer une requête pour licenciement abusif en début de semaine prochaine devant le conseil des Prud’hommes. La TGD emploie une trentaine de conducteurs. Elle a doublé ses effectifs courant 2009 à l’occasion de l’agrandissement du réseau.

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.34
couvert
le 25/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015.65 hPa
Humidité
95 %

Sondage