Doubs : un homme refuse d'obtempérer et blesse "légèrement" un gendarme dans le Doubs

Publié le 29/07/2023 - 08:19
Mis à jour le 29/07/2023 - 08:22

Un homme a été placé en détention provisoire vendredi dans l'attente de son jugement pour avoir refusé d'obtempérer à la demande des gendarmes à Hérimoncourt (Doubs), et blessé "légèrement" un militaire en prenant la fuite.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Jeudi, l'automobiliste devait être contrôlé par des gendarmes qui le connaissent pour ne pas avoir un permis en règle, a indiqué le parquet de Montbéliard à l'AFP. Les militaires ont alors invité cet homme de 73 ans "à s'arrêter sur un parking, ce qu'il n'a pas fait, en poursuivant son chemin", précise encore le parquet.

Le mis en cause a pris la fuite

Les gendarmes se sont donc positionnés avec leur véhicule devant lui, mais le conducteur a avancé en direction d'un militaire. Un gendarme a alors fait usage de son arme, en tirant "en direction du pneu du véhicule", mais le conducteur a tout de même pris la fuite, selon le ministère public. Le militaire a été "légèrement blessé" après avoir esquivé la charge du véhicule. Il est également choqué du comportement du conducteur, selon la même source.

Arrêté et placé en garde à vue

Le septuagénaire a par la suite été arrêté et placé en garde à vue pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'ordre public. Le parquet a finalement retenu la qualification de refus d'obtempérer aggravé et de conduite malgré permis non prorogé. Le conducteur a cinq condamnations à son casier judiciaire, précise le parquet. Il sera jugé mardi à 14 heures, en comparution immédiate. Dans cette attente, le juge des libertés et de la détention l'a placé en maison d'arrêt jusqu'à cette date, sur réquisition du ministère public.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19
légère pluie
le 26/05 à 12h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %