Élevage épinglé en Saône-et-Loire : non-conformités corrigées, selon la préfecture

Publié le 05/12/2022 - 12:06
Mis à jour le 05/12/2022 - 12:09

Des "non-conformités" ont été corrigées dans l'élevage de chèvres de Saône-et-Loire accusé de "mauvais traitements" fin octobre par l'association de défense des animaux L214, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture.

Photo d'illustration © Photo de Reijo Telaranta
Photo d'illustration © Photo de Reijo Telaranta

À la suite d'une plainte déposée le 27 octobre par L214, une inspection de l'entreprise Chevenet, à Saint-Maurice-de-Satonnay (Saône-et-Loire) avait été diligentée par les services vétérinaire de la Direction de la protection des populations (DDPP).

Cette inspection a montré que les animaux étaient "globalement en bon état d'entretien et sans stress apparent", indique la préfecture, précisant qu'"aucun manquement sur les prestations rendues par le personnel présent n'a été relevé". 

Accusé par L214 d'enfermer ses animaux

L'élevage de 2.000 chèvres, qui se présente comme le "leader européen" de fromages de chèvre fermiers, avait été accusé par L214 d'"enfermer" ses animaux "avec pour seul accès à l’extérieur une cour bétonnée", contrairement à ce qu'affirme le site internet de l'entreprise. Une vidéo diffusée par L214 montrait des animaux battus ainsi que des chevreaux agonisant non loin de cadavres en état de décomposition.

Cependant, selon la préfecture, si un "pic de mortalité élevé" a bien été identifié au début du mois d'août, période durant laquelle ont été tournées les images diffusées par L214, il est "fréquent à cette période" et l'inspection "ne permet pas d'établir une corrélation" de ce pic "avec d'éventuels manquements au titre de la protection et la santé animales". 

"Des non-conformités ont toutefois été relevées", précise le rapport de l'inspection, et notamment "un défaut dans la surveillance et l'isolement des animaux malades ou blessés, avec absence de locaux dédiés d'infirmerie et de défaut dans les soins à prodiguer sur ces mêmes animaux".

Des manquements depuis corrigés

Ces manquements ont cependant fait l'objet d'une mise en demeure de l'éleveur qui les a depuis corrigés. "Une nouvelle visite de contrôle effectuée le 29 novembre a permis de vérifier et d'évaluer les actions mises en place" et de lever la mise en demeure, selon la préfecture, qui avertit que des contrôles inopinés seront effectués "dans les prochains mois afin de s'assurer de la pérennité des améliorations apportées".

L'entreprise Chevenet, dénonçant une "manipulation" d'images de la part de L214, avait attribué cette surmortalité temporaire aux canicules intenses de l'été dernier. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.88
couvert
le 24/02 à 9h00
Vent
3.9 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
89 %