En Bourgogne, un homme interpellé pour le vol de plus de 7.000 bouteilles de vin

Publié le 22/02/2024 - 10:38
Mis à jour le 22/02/2024 - 10:24

Un employé d'une maison de vin de Bourgogne est soupçonné d'avoir volé à ses employeurs plus de 7.000 bouteilles, pour un préjudice d'au moins un demi-million d'euros, et sera jugé à l'été, a-t-on appris jeudi 22 février 2024 auprès du parquet de Dijon.

 ©  phideg/Pixabay
© phideg/Pixabay

Cet homme de 56 ans a été interpellé et placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès, prévu le 6 août, a précisé à l'AFP le procureur de Dijon, Olivier Caracotch. L'homme est suspecté du vol de "milliers de bouteilles depuis plusieurs années" chez ses employeurs, des maisons de vin de la prestigieuse région viticole de Beaune (Côte d'Or), selon la même source.

Près de 7.000 bouteilles ont été retrouvées chez lui, pour un préjudice estimé à plus de 500.000 euros, a indiqué le procureur. Selon le Journal de Saône-et-Loire, qui a révélé l'affaire, l'employé aurait été filmé par une caméra de surveillance en train de dérober quatre bouteilles.

Après une plainte de son employeur, il est interpellé et sa maison est perquisitionnée. Les enquêteurs découvrent alors plusieurs caves et des bouteilles par milliers, parmi lesquelles le patron de l'employé retrouve les siennes, ainsi que celles d'autres maisons de vin où a travaillé le mis en cause. Ce dernier aurait accumulé son butin sur une quinzaine d'années, tapissant également les murs d'une autre cave chez sa mère.

Les prix des bouteilles, parfois des grands crus comme le prestigieux Vosne-Romanée, peuvent dépasser les 1.000 euros, selon le quotidien local. Pourtant, "aucun élément n'indique dans la procédure qu'il ait revendu la moindre bouteille", indique le procureur.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.86
légère pluie
le 15/04 à 0h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
99 %