Enquête flore en Franche-Comté : tentez de repérer la nivéole de printemps !

Publié le 27/03/2021 - 10:30
Mis à jour le 26/03/2021 - 17:09

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l’une de ces espèces… Cette semaine, zoom la nivéole de printemps !

Le printemps arrive, et avec lui les premières fleurs... Le moment est idéal pour se mettre en quête des premières plantes printanières et participer à leur inventaire afin d'améliorer ensemble la connaissance de la répartition de ces espèces en Franche-Comté !

Comment l'identifier ?

La nivéole de printemps (Leucojum vernum L.) est facile à identifier. De la famille des Amaryllidacées, cette grande fleur blanche, maculée de vert ou de jaune à l’extrémité, est entourée de trois ou quatre feuilles allongées, d’un beau vert gai. La tige a une section triangulaire.

La seule confusion possible est avec le perce-neige (Galanthus nivalis L.) qui possède une tige ronde, des feuilles d’un vert-bleuâtre et des fleurs bien différentes si on est attentif (voir vignette ci-contre). La nivéole fleurit très tôt, en février-mars et la partie aérienne disparaît ensuite totalement en avril-mai. La plante contient un alcaloïde toxique, la leucoïne.

Elle porte également le nom populaire de perce-neige !, de cocotte, sutchotte, campenotte, clochette...

Un peu d'histoire

Anciennement la plante était considérée comme une plante « chaude ». On expliquait sa capacité à percer la couche neigeuse à partir de la « chaleur interne » du bulbe qui remontait dans la tige en croissance, permettant ainsi de faire fondre la neige autour de la fleur en formation...
Dicton franc-comtois : on dit qu’une jeune fille amoureuse qu’ « elle est comme les perce-neige, le froid ne lui fait rien » !

Où la chercher ?

Cette espèce est à rechercher dans les haies et les forêts fraîches, notamment dans les fonds de vallons, aux bords des ruisseaux et des rivières.

Répartition

La carte de répartition de cette espèce est amenée à évoluer au fur et à mesure de l'enquête et sera remise à jour sur le site web du Conservatoire botanique national de franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés :

En savoir plus et participer !

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Le 6 et le 13 mai 2024, deux femelles lynx ont été respectivement remises en liberté à proximité du lieu où elles avaient été recueillies à l’hiver dernier sur les communes de Morbier et de Montlebon a précisé la DREAL dans un communiqué du 27 mai 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.22
légère pluie
le 30/05 à 6h00
Vent
4.05 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
99 %