Fermeture de la plateforme courrier à Besançon : Sud PTT parle « d’un nouveau coup de massue… »

Publié le 16/04/2015 - 17:56
Mis à jour le 17/04/2015 - 10:12

En apprenant la fermeture de la plateforme industrielle courrier (PIC) de Besançon au profit d'un regroupement en 2016 des services colis-courrier sur un site unique de 8.000 m2 (avenue de Clémenceau), le syndicat estime que cette annonce sera synonyme de "moins d'emplois et moins de vie dans la région".

Capturedecran20150416a17.48.53.png
Le site de la Poste rue Albert Thomas à Besançon ne sera plus en 2016 ©Google Street View
PUBLICITÉ

Dominique Lemaire, Directeur Régional du Courrier, a reçu les partenaires sociaux ce jeudi 16 avril 2015 au matin afin de leur présenter le nouveau projet de réorganisation de la Poste à Besançon (voir notre article ci-dessous). Le syndicat Sud PTT déplore que les flux courrier Doubs et Haute-Saône traités jusqu’ici à Besançon soit transférés vers le site de Dijon qui traite déjà les flux de la Côte-d’Or, du Jura et de la Saône-et-Loire. « La Poste annonce « la création d’une plateforme courrier », alors que c’est la fin de la PIC, et une destruction d’emplois conséquente : aujourd’hui, 171 agents travaillent à la PIC, demain, 250 agents au total en ayant intégré les 200 agents des 2 sites bisontins (…)  Pour le personnel, c’est un nouveau coup de massue, car c’est l’annonce sans ménagement de la disparition de nombreux emplois !« 

La Poste, de son côté, insiste sur le caractère innovant de la cette plateforme avec la création de la première plateforme de services Courrier-Colis 100% électrique avec à la clé un investissement d’un million d’euros. Mais Sud PTT ne l’entend pas de cette oreille et craint pour l’avenir. « Le syndicat a alerté à plusieurs reprises la municipalité de Besançon, avec une demande d’intervention des élu-es pour la protection d’un service postal de proximité et de qualité. Nous constatons que cela aura été sans succès(…) Quel que soit l’emballage dans lequel on nous sert cette nouvelle restructuration des services du courrier en Franche-Comté, cela signifiera moins d’emplois et moins de vie dans la région« .

Le syndicat regrette le choix de la Poste et estime que le courrier va se balader dans une large région avant d’être distribué. « Les agents aussi vont devoir allonger leurs déplacements pour se rendre au travail, voire déménager, c’est un transfert de charge de l’employeur la Poste vers son personnel… »

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. Ce 20 mai 2019, il est officiellement choisi pour créer les moteurs. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. 

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

Abéo : une progression du chiffre d’affaires de 22,7%

L'année 2018/19 aura été une belle année pour l'équipementier sportif franc-comtois Abéo qui a noté une croissance de son chiffre d'affaires de 22,7%. Un nouveau directeur administratif et financier a également été nommé. Il s'agit de Mathieu Baiardi.

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 23, 24 et 25 mai 2019 !

publi-info • L’entreprise de prêt-à-porter EL Internationale, implantée à Besançon depuis 1973, organise dans ses entrepôts la quatrième édition de ses ventes exceptionnelles de vêtements hommes et femmes. Cet événement se déroulera durant trois jours : les jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 mai 2019 !

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Écoquartier Vauban : les premiers habitants sont arrivés…

Depuis fin mars, les premiers résidents se sont installés dans les 11 logements de l'ancienne infirmerie de la caserne Vauban et 80 nouveaux logements neufs seront prochainement habités. La livraison ce vendredi 17 mai 2019 des premiers logements de l'écoquartier était une belle occasion pour le maire Jean-Louis Fousseret de répondre à la polémique au conseil municipal jeudi soir sur le nombre de logements à Besançon...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.16
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage