Fourgon braqué en Suisse : les convoyeurs et la fille de l'un d'eux en garde à vue

Publié le 13/02/2018 - 11:21
Mis à jour le 13/02/2018 - 16:58

Le convoyeur du fourgon de transport de fonds braqué en Suisse jeudi 8 février 2018 au soir, sa fille, et son co-équipier sont en garde à vue depuis lundi à Lyon, a-t-on appris mardi 13 février de sources proches du dossier.

PUBLICITÉ

Le trio avait été convoqué samedi après-midi à l’Hôtel de police de Lyon pour être entendu par les enquêteurs et leur garde à vue à débuté lundi, a précisé une de ces sources, confirmant une information de la chaîne LCI. Cette garde à vue peut se prolonger durant 96 heures, a-t-on souligné.

Enlevée et ligotée pour contacter son père, convoyeur de fonds…

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci avait été enlevée dans son appartement, jeudi à 18 h 30, par deux faux plombiers, qui, après l’avoir ligotée, l’aurait contrainte à appeler son père, employé en Suisse pour une société de transport de fonds.

Ce dernier, qui était en train d’effectuer une tournée avec son collègue dans le canton de Vaud dans un fourgon blindé rempli d’argent, aurait alors accepté d’en remettre le contenu à plusieurs hommes armés qui l’attendaient sur un parking près de Chavornay.

Infos +

  • Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses (entre 17 et 26 millions d’euros).
  • Relâchée par ses « ravisseurs », la jeune femme, apparemment « très choquée », avait été découverte par un passant au bord d’une route sur la commune de Tramoyes, dans l’Ain, et conduite à la gendarmerie.
(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.71
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage