Grand Besançon : une jeune femme se fait rouer de coups dans une voiture, mais réussit à s'échapper

Publié le 20/11/2021 - 19:47
Mis à jour le 20/11/2021 - 19:47

Le 13 novembre dernier, vers 22 heures, une jeune femme a été contactée par un ami alors qu’elle était à une soirée dans le secteur de Velotte à Besançon. Cet ami lui propose de le rejoindre dans sa voiture située devant l’habitation…

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

A peine installée dans le véhicule où se trouvent trois hommes qu'elle connaît "plus ou moins", l'automobile démarre et le passager arrière, assis à côté d'elle, la roue de coups et la menace d'un couteau. Malgré la violence, la jeune femme réussit à ouvrir la porte de la voiture en marche et saute de l'habitacle pour s'échouer sur la chaussée à Avanne-Aveney. Le véhicule poursuit sa route et la victime se dirige vers une maison éclairée et appelle les secours.

Les gendarmes de la brigade de gendarmerie de Besançon Tarragnoz et de la brigade des recherches de Besançon ont été saisis des faits. L'enquête, menée avec efficacité et célérité, permet dès le 14 novembre d'identifier les trois hommes. Les investigations se poursuivent et le 15 novembre en journée, deux des trois mis en cause sont localisés. Ils sont interpellés dès le 16 novembre et placés en garde à vue alors que le troisième individu est à son tour localisé. Inscrit au registre des personnes recherchées, le troisième homme est contrôlé dans la nuit du 17 au 18 novembre par les policiers de la Brigade anti criminalité qui l'interpellent et le remettent aux mains des gendarmes de la brigade de recherches de Besançon pour qu'il soit placé en garde à vue.

A l'issue de leur garde à vue, les trois mis en cause ont été placés en détention provisoire dans l'attente de leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel le vendredi 19 novembre.

Le premier individu est poursuivi pour violences aggravées par trois circonstances avec ITT - de 8 jours en récidive, séquestration en récidive ; Le deuxième homme est poursuivi pour violences aggravées par trois circonstances avec ITT - de 8 jours en récidive, séquestration en récidive ; Le troisième est poursuivi pour non-assistance à personne en danger et complicité de séquestration en récidive.

En raison d'une demande de délai de préparation, l'audience a été reportée au 17 décembre 2021 avec maintien en détention de 2 des 3 mis en cause et contrôle judiciaire du dernier avec interdiction de port d'arme et d'entrer en contact avec la victime.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Besançon : une autre statue d’Ousmane Sow, " L’homme et l’enfant " vandalisée cette nuit

Après la dégradation volontaire de la statue Victor Hugo située sur l'esplanade des Droits de l'Homme à Besançon dans la nuit du 20 au 21 novembre 2022, la seconde statue d'Ousmane Sow, située au parc des Glacis, à côté du monument aux morts, a été vandalisée dans la nuit du 22 au 23 novembre. 

" White power ", la signature des actes de vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon

Des photos retrouvées sur les réseaux sociaux prouvent que l’acte de vandalisme perpétré sur la statue de Victor Hugo par Ousmane Sow dans la nuit du 20 au 21 novembre, sont revendiqués par les néonazis… une fois de plus dans la ville de Besançon. Nous avons également appris ce mercredi qu’une autre statue d’Ousmane Sow au parc des Glacis a elle aussi été vandalisé dans la nuit du 22 au 23 novembre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.19
légère pluie
le 28/11 à 12h00
Vent
5.02 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
95 %