Grève de la poste : le personnel souhaite de "vraies propositions de reclassement"

Publié le 02/10/2015 - 15:54
Mis à jour le 03/10/2015 - 11:08

Le personnel en grève de la plateforme industrielle de courrier (PIC) de Besançon s’est rassemblé dans la matinée du vendredi 2 octobre 2015 devant leurs locaux pour exprimer leur colère d’être "laissé pour compte dans les projets de la Poste".

20151002_092742_2.jpg
20151002_092742_2.jpg
PUBLICITÉ

Selon les représentants du syndicat SUD PTT du Doubs "depuis que la Poste a annoncé la fin de toute activité de la PIC à Besançon pour fin mars 2016, le personnel est dans l’incertitude de son avenir professionnel à la Poste".

Les représentants de la Poste, de la direction de la PIC et de la direction régionale,  avancent à "marche forcée pour obtenir la signature d’un accord sur le déroulement de la fermeture du centre". Les syndicats SUD, CGT et FO ont demandé un "délai raisonnable afin de pouvoir négocier des conditions correctes de mobilité fonctionnelle et géographique pour le personnel" afin de trouver des "vraies propositions de reclassement pour l’ensemble du personnel". Le personnel de la PIC et les syndicats resteront mobilisés pour "faire entendre leurs revendications".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Une trentaine d’infirmier.eres de bloc opératoire manifeste au CHU de Besançon

Suite à l'appel à la grève nationale de l'Union syndicale des associations d'infirmie.eres de bloc opératoire diplômé.es d'Etat (Unaibode) dont le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo), une trentaine d'infirmier.eres de bloc opératoire (Ibode) s'est rassemblée jeudi 7 novembre 2019 sur le parvis du CHU de Besançon. Pourquoi les Ibode sont-ils en grève ? Réponses…

« Pour défendre notre système de santé », un rassemblement devant l’ARS à Besançon le 14 novembre 2019

Les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFDT, CGT, Solidaires ( ou SUD) et UNSA du Doubs appellent à un rassemblement de tous les salarié-es et usag-è-r-e-s pour jeudi 14 novembre 2019 pour défendre notre système de Santé et d’Action Sociale.

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

[Mis à jour] • La FDSEA et les JA du Doubs ont décidé de répondre à l’appel à mobilisation national lancé par leurs réseaux FNSEA et JA Nat. Trois convois de tracteurs se sont mis devant la Préfecture de Besançon ce 22 octobre 2019. Selon le FDSEA du Doubs, 150 agriculteurs sont mobilisés. Ils ont ensuite déambulé, en tracteur, dans Besançon, avant de partir vers 15h.

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.51
légère pluie
le 18/11 à 12h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
97 %

Sondage