'Grossophobie', 'frotteur', 'marcheur', les nouveaux mots sont entrés dans le dictionnaire en 2018

Publié le 25/12/2018 - 08:21
Mis à jour le 25/12/2018 - 10:08

Comme chaque année, les dictionnaires de la langue française renouvelle leurs éditions avec de nouveaux mots et des noms propres s'inspirant de l'actualité. Voici les nouveautés des dictionnaires Larousse et le Robert pour leur édition 2019.

32370909_10209385601995943_5780101286842073088_n.jpg
32370909_10209385601995943_5780101286842073088_n.jpg
PUBLICITÉ

Parmi les nouveaux mots apparaissant dans les dictionnaires édition 2019, on trouve :

  • « Grossophobie », « discrimination envers les personnes obèses ou en surpoids ».
  • « Trans », abréviation de « transexuel » ou « transgenre ».
  • « Marcheur » trouve une nouvelle définition politique relative au mouvement En Marche enclenché par Emmanuel Macron avant son élection
  • « Insoumis » trouve également une nouvelle définition relative au mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

Plusieurs mots utilisés après les attaques terroristes en France ont malheureusement pris place dans le dictionnaire tels que « Fiché S », « Camion fou », « neutraliser », « cyberdéfense », « cybersécurité » ou encore « darknet » signifiant « une partie du réseau internet accessible par des logiciels qui anonymisent les données des utilisateurs. »

Du côté des noms propres…

Le Premier ministre Édouard Philippe fait son apparition dans le dictionnaire dans le chapitre « noms propres ». Il n’est pas le seul puisque le footballeur Neymar est également décrit, l’écrivain Sylvain tesson, le prix Nobel de littérature Kazuo Ishiguro, le spationaute Thomas Pesquet, le défunt chef cuisinier Paul Bocuse ou encore Christopher Nolan le cinéaste anglo-américain.

La définition de « frotteur » qui fait polémique

Parmi les nouveaux mots ayant trouvé leur place dans le dictionnaire on trouve « frotteur ». Mais sa définition donnée par Le Robert a déjà été dénoncée par des associations de lutte contre les violences faites aux femmes. Pourquoi ? La définition proposée est : « personne qui recherche les contacts érotiques en profitant de la promiscuité dans les transports en commun. » Les associations estiment que cette explication de « frotteur » relègue une agression sexuelle à une simple pratique érotique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.31
forte pluie
le 19/10 à 18h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1007.51 hPa
Humidité
98 %

Sondage