Alerte Témoin

Haut débit et très haut débit : comment la Bourgogne-Franche-Comté est-elle couverte ?

Publié le 16/12/2017 - 09:15
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

Selon une étude de l'Insee Bourgogne-Franche-Comté, la région est "très bien fournie" en accès numérique mobile haut débit avec 96% du territoire couvert. Seules quatre zones sont encore sous-équipées. En revanche, la région est en retard en ce qui concerne le très haut débit.

1-fullsizerender_7.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Les quatre secteurs qui ne sont pas encore équipés pour obtenir l'accès numérique mobile haut débit sont :

  • Le Châtillonnais
  • Le plateau de Maîche,
  • Les environs de Château-Chinon,
  • Morez. 

Début 2016, la couverture fixe haut débit est plus faible, mais des investissements ont été effectués depuis, notamment dans les zones les plus densément peuplées, explique l'Insee.

Le Bourgogne-Franche-Comté en retard sur le très haut débit 

Les investissements se tournent désormais vers le très haut débit, pour lequel la région se situe nettement en dessous de la moyenne nationale et qui reste concentré près des grands pôles urbains et le long des grands axes ferroviaires. Pour les réseaux mobiles, il s’agit d’étendre rapidement les surfaces couvertes par la 4G. Pour le fixe en revanche, seules quatre villes sont équipées en très haut débit fixe sur au moins 60 % des locaux éligibles – Dijon, Besançon, Dole, Montbéliard. Dans son plan France Très Haut Débit, l’État se fixe un horizon intermédiaire à échéance 2022 pour améliorer d’abord la couverture haut débit. Il s’agit de proposer un débit au moins égal à 8 Mbit/s. 

L’enjeu d’un meilleur accès au numérique concerne des territoires ruraux, notamment dans l’ouest de la région – Morvan, Châtillonnais, Charolais. Dans l’Est cependant, les territoires concernés sont parfois plus densément peuplés ou majoritairement habités par des actifs, élèves ou autres étudiants. Ce sont des bassins de vie urbains – Vesoul, Lons-le-Saunier – ou périurbains – Is-sur-Tille, Baume- les-Dames. 

(Source : Insee Bourgogne-Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La recette des beignets de Mamie Rolande

Mardi 25 février 2020 : c'est "Mardi Gras". C'est l'heure des beignets (ou bugnes). Rolande Barthod-Malat est une grand-mère bisontine, née à Aubonne en 1937 qui "aime gâter" ses petits-enfants ! Chaque année, elle respecte les périodes pendant lesquelles elle fait des crêpes, des gaufres, des galettes, etc. Elle nous livre sa recette de beignets de carnaval qu'elle propose à sa famille depuis plus de 40 ans…

Quelle place les grands-parents prennent-ils dans les familles du Doubs ?

L'UDAF (union départementale des associations familiales) du Doubs vient de publier ce 24 février 2020 une étude sur le rôle des grands-parents dans le département du Doubs. Cette dernière a été menée par l'observatoire de la famille en partenariat avec caisse nationale des allocations familiales et l’union nationale des associations familiales

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.62
couvert
le 28/02 à 6h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
93 %

Sondage